NON aux BANDITS politiques !

NON ! JE NE VEUX PAS PARTICIPER À DES MASSACRES ET EXTERMINATIONS ARBITRAIRES DES CONGOLAIS NI A LA RÉBELLION !

[14/9, 10:33] Mondi: Grands Lacs : Les armées de la RDC, du Rwanda, du Burundi, de l’Ouganda ainsi que l’AFRICOM et la MONUSCO planifient la « neutralisation » des groupes armés
actualite.cd Sep 13, 2019 7:28 PM
Photo ACTUALITE.CD.
Les responsables des armées de la région des Grands lacs africain se sont réunis ce vendredi à Goma (Nord-Kivu) sous le lead de l’état-major des forces armées de la République démocratique du Congo. Le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda ainsi que la RDC ont planifié la « neutralisation » des groupes armés dans la région.

Les forces de la MONUSCO et du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) étaient aussi associées à cette rencontre présidée par le chef d’état-major major général adjoint des FARDC en charge des opérations et renseignements, le Général Gabriel Amisi.

« Nous nous sommes réunis pour réfléchir ensemble sur la sécurité collective dans la sous-région et de quelle manière y trouver de remède. Les travaux se sont bien déroulés et dans les prochains jours nous allons continuer les travaux », a brièvement expliqué à la presse le porte-parole des FARDC, le Général Léon Richard Kasonga.

L’est de la RDC fait face à l’instabilité sécuritaire causée non seulement par des groupes armés locaux mais aussi par des groupes venus des pays limitrophes de la RDC, le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi.

« Le message pressant à tous les groupes armés : qu’ils entendent la voix de la raison. Qu’ils déposent les armes. Qu’ils se rendent au près des FARDC parce que s’ils ne le font pas, ça sera très tard et ils y seront contraints », a ajouté le général Kasonga.

Les forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC) ont annoncé samedi 31 août 2019 qu’elles vont incessamment lancer une nouvelle opération « d’envergure » contre les combattants d’Allied democratic forces (ADF), auteurs des milliers de morts de civils à Beni depuis 2014 dans le territoire de Beni.
[14/9, 10:51] SP Paluku-Atoka Uwekomu: Dans un pays dirigé par des hors la loi, il faut être prudent et ne pas aplaudir à l’annonce de telles nouvelles.
Ce que nous n’aimons pas dans ces opérations c’est que ce sont des congolais qui protetent – mal à notre sens – qui seront TUÉS ARBITRAIREMENT, pendant que ceux qui poussent nos compatriotes à se révolter continuent à trôner à Kinshasa.
Depuis 25 ans, la MONUSCO vole nos richesse avec ceux qui l’ont invitée et qui la maintiennent de force dans le pays. Notre armée est bourrée de traître et d’ennemis du Congo.
Commençons d’abord par débouter les imposteurs que nous avons hissés ou que nous tolérons au pouvoir.
C’est alors que notre armée n’aura besoin de tirer sur personne : les rebelles se rendront d’eux même ! Sinon, où fouiraient-ils ? C’est nous qui allons contrôler toute l’Afrique Centrale !
Disons NON à ces bandits-là, à ses lâches qui n’ont que les armes comme moyen de négociation !
Aucun congolais ne devrait mourir avant d’être jugé correctement !
Disons NON à cette opération de bandits politiques manipulés par leur chef que nous connaissons !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.