Mort d’officiers militaires rwandais en RDC…

Rwanda : L’hôpital militaire de Kanombe submergé par la mort d’officiers militaires rwandais tués au combat en RD du Congo

Les autorités sanitaires rwandaises de l’hôpital militaire de Kanombe, dans la banlieue de Kigali, se disent actuellement dépassées par le nombre de soldats des forces de défense rwandaises tués et blessés lors de l’invasion rwandaise en cours au Sud-Kivu RD Congo.
Selon un médecin-chef de cet hôpital militaire qui n’a pas voulu être nommé par crainte de la répression de l’Etat, les victimes sont transportées par avion depuis différents combats à l’intérieur de la RD Congo.
« La plupart des soldats que nous avons reçus sont tombés dans des embuscades dans les forêts du Congo ou sont morts au cours de combats violents avec des rebelles présumés au Congo. « Cette source a noté.
Il a ajouté que  » certaines de nos troupes sont mortes dans trois embuscades différentes dans la région de Fizi entre mars et avril 2019 « .
Selon ce médecin, le Dr Dieudonné Habyamuremye, mort dans une embuscade à Bijambo au Sud-Kivu, fait partie de ces morts.
Habyamuremye est né le 17 décembre 1979 à Kicyukiro, Kigali, Rwanda, Ingénieur Duwani Kamugisha, né le 22 mars 1971 à Musanze, Rwanda. Il est mort dans une embuscade à Bijambo au Sud-Kivu.
Enock Junior Kamanzi né le 12 décembre 1981 à Mbarara, Ouganda et mort dans l’embuscade de Minembwe au Sud-Kivu.
Murekatete de la paix né le 10 mai 1984 à Rubavu, Rwanda et mort dans une embuscade à Lulenge au Sud-Kivu.
Donatien Mark Munyaneza né le 17 janvier 1980 à Kirundo, Burundi et mort dans une embuscade à Lulenge au Sud-Kivu.
Maj Mbabazi né le 1er juillet 1977 à Ngororero, Rwanda et mort dans l’embuscade du Minembwe au Sud-Kivu.
Jean-Claude Tarcise Musaninyange né le 14 août 1982 à Kirundo, Burundi et mort dans l’embuscade du Minembwe au Sud-Kivu.
La plupart des morts sont les cadets militaires rwandais récemment décédés.
Les casques bleus de l’ONU et d’autres sources de sécurité en RDC ont récemment confirmé que des unités rwandaises d’au moins deux bataillons des Forces de défense rwandaises ont pris position au Congo-Kinshasa, pour chasser des groupes de rebelles rwandais.
Les troupes ont été repérées par des sources locales dans le parc des Virunga, dans la province du Nord-Kivu, et d’autres auraient traversé le Sud-Kivu voisin, près de la zone des trois frontières avec le Burundi, jusqu’au 30 mai dernier.
L’armée rwandaise étendrait également ses opérations dans l’axe Beni – Bunia, la région du Sud-Kivu et la région de l’Ituri, respectivement avec des bases arrière dans le corridor Beni – Ituri ciblant l’ouest du pays.
Depuis le 13 juin 2019, des colonnes de l’armée rwandaise entrent au Congo par les collines de Njerima – Kanyanje en direction de la forêt de Karisimbi et qui sont maintenant basées à la base militaire de Rumangabo, disent les habitants.
Le gouvernement de la République démocratique du Congo blâme depuis longtemps le Rwanda pour nombre de ses problèmes d’insécurité.
Les détracteurs du Rwanda disent qu’il utilise la présence des FDLR comme prétexte pour piller son vaste voisin, riche en minerais.

Traduit par JEANNOT DESIRE

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.