La tension monte !

COMMUNIQUE
A tous les partis politiques de Belgique
L’aliénation au sein des communautés africaines de Verviers et de Belgique en général
Mesdames, Messieurs
L’asbl « les amis du monde entier » après plus de 20 ans de collaboration avec les associations africaines de Verviers et de Belgique en général, constate aujourd’hui que les risques d’aliénation au sein des communautés africaines de la diaspora subsaharienne s’agrandissent de jour au jour à cause des comportements inappropriés de certains hommes politiques qui se comportent comme des chefs des africains à la place des propres chefs des africains.
Ce manque de considération des africains par certains hommes politiques qui ne jouent pas leur vrai rôle d’homme politique et qui se lancent dans les manipulations, les divisions et les montages des africains les uns contre les autres pour en tirer leurs propres intérêts personnels n’est pas constaté dans tous les partis politiques dont je respecte ici mais certains partis politique et certains des hommes politiques à qui j’attire leur attention pour le bien être des africains, de tous les citoyens de la Ville de Verviers, de Belgique en général.
Ce message est une première alerte aux autorités pour les inciter à prendre leurs responsabilités et à responsabiliser les chefs des africains à la place des hommes politiques, pour éviter ou limiter les situations alarmantes de santé mentale des africains qui ont du mal à supporter cette situation de manque de considération durant des nombreuses années. Et pour vous signaler qu’après autant d’années les africains ont acquis de l’expérience nécessaire pour se prendre en charge et ils n’ont pas besoin que les hommes politiques fassent tous à leur place.
Cela s’ajoute au manque de reconnaissance globale des africains par le gouvernement Wallon, si en Région Flamande les africains ont signé un partenariat équilibré avec le gouvernement, cela n’est pas encore le cas en Région Wallonne où les africains vivent en ghettos sans vrai partenariat avec le gouvernement, une situation qui vient s’ajouter au lot des difficultés que traversent les africains en Wallonie, en Belgique en général.
Nous espérons avoir alerté les autorités de la Ville de Verviers et de Belgique, en vous remerciant de votre bonne compréhension

Fait à Verviers le 19/12/2018

Zeka Sizo
Administrateur délégué
Asbl « les amis du monde entier »
0486325040


Que se passe-t-il, Norbert ?
Tu veux que les politiques belges dictent quoi aux politiques congolais, pourquoi et comment ?
Nous, diaspora congolaise, n’arrivons pas à raisonner nos frères avec qui nous étions, pour la plupart, ici en Belgique ; que veux-tu que disent les belges qui se font insulter tous les jours pour leur immixtion dans les affaires congolaises ?
J’observe en effet qu’il y ait encore beaucoup de belges de souche qui aient encore vis-à-vis des congolais des attitudes colonialistes, racistes, nationalistes ou xénophobes ; comme il y a parmi nous congolais ou congolais d’origine, beaucoup de racistes, nationalistes et rancuniers vis-à-vis des belges.
Nous devrions nous mettre autour d’une table : belges de souche et belges par naturalisation pour résoudre certaines de nos frustrations et problèmes.
Nous sommes là parce que l’Éurope à laissé un désordre en Afrique que nous africains n’arrivons pas à résoudre puisque nous nous sommes retrouvés dans des pays qui ne sont pas nos créations et qu’il nous faut apprendre à nous appropriés, dans un contexte de fragilité due à notre multiculturalité.
Nous allons devoir couper le pont avec l’Afrique, comme les 13 colonies américaines ; avec cependant ceci comme différence : nous sommes des réfugiés politiques d’un genre spécial, des réfugiés accueillis par leurs ennemis.
En effet, nous avons quitter nos frères parce qu’ils nous brimaient, soutenus par les occidentaux. Tu fais bien que de le souligner. Nous ne sommes donc pas venus auprès des amis, mais bien des ennemis de notre nation d’origine, si nous regardons les choses sous ce prisme.
Soit que nous entrons en guerre contre eux chez eux pour les soumettre à notre tour – c’est à peu de chose près la démarche djihadiste, soit que nous négocions qu’ils arrêtent de coloniser nos frères restés au Congo, dans une quête humaniste d’une vraie paix entre nos deux peuples pour l’heure ennemis.
La première démarche est pour nous barbare et suicidaire : nous avons laissé beaucoup de traîtres derrière-nous, un pays mal formé, nous sommes chez nos colonisateurs, nous sommes encore globalement plus pauvres que les autochtones.
La deuxième voie est pour nous humaniste et valorisant. Il signifie que nous devons travailler notre indépendance et notre dignité véritables, d’une manière intelligente, sans animosité. Ce combat est double : contre les colonisateurs et contre les traîtres. Il demande une étude, une planification, une fédération de nos ressources sur la base d’une attente politique entre congolais et belges humanistes, contre les belges colonialistes et contre les congolais dépendantistes.
C’est cela, sous un rapport, la démarche que nous proposons dans le projet 2014, que plusieurs congolais raillent pendant que certains belges l’exploitent.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La tension monte !

  1. Ne manquez pas de lire les deux livraisons ci-dessus. La colonisation et la domination continuent : la grogne et révolte aussi !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.