Goma et son banditisme de tout temps…

Des présumés auteurs de l’insécurité à Goma présentés à la presse ce mercredi matin [19 septembre 2018] par le commandant région militaire, le général ILUNGA MPEKO.

La première photo est celle des jeunes qui utilisent des armes blanches pour opérer. La deuxième photo est celle des militaires qui tracassent les populations dans la partie ouest de la ville. La 3ème photo est celle des voleurs à mains armées cachés souvent par cette dame en blouse blanche.

Un contact WhatsApp.

Depuis les années 60 déjà, Goma, Elisabeth-Ville et Kampala se distinguaient déjà par leur banditisme à main armée, dans l’Afrique Centrale.

Aujourd’hui encore, Goma et Lubumbashi, auxquels s’est ajouté Kinshasa, se rivalisent la place pour le banditisme à main armée. Un même esprit règne dans ces villes où le sens de l’humain a très tôt déjà fait défaut.

Cela dit, Beni et bien d’autres villes encore, ce sont ajoutées : Kisangani, Bunia, etc.

Un sujet de prière !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s