Enseignement de maudits…

Pour contrer le gouvernement de bandits de Kinshasa, nous pensons que nous n’ayons plus besoin de communiqués. Ces actions, de terrain et extérieures, doivent être bien pensées, bien organisées, pour forcer les bandits à se rendre à la justice pour être jugés. Une telle démarche ne peut se faire qu’en se mettant autour d’une table nationale de travail, de concertation, d’organisation… Avec la plupart des candidats actuels, non concertés, sans projets de société à la taille du pays ni démocratiques, il faut veiller à opérer un choix judicieux pour ne pas tomber dans le même panneau à chaque coup…
Le dépérissement de l’enseignement a commencé depuis sa politisation par le MPR, ayant comme conséquence la déresponsabilisation de tous les hommes commis à sa gestion.
Avec des hommes qui n’ont pour motivation que l’enrichissement personnel, à n’importe quelle condition, il est illusoire de penser que le redressement de cet enseignement soit possible par le gouvernement actuel ou par le gouvernement qui serait issu des élections de 2018.
En effet, comment un mauvais arbre produirait-il du bon fruit ?
Nous laissons de côté des hommes valables. Tels sont Alula et Matungulu que nous vous avons proposés. Nous avons motiver rigoureusement notre proposition. Cependant, préférons suivre des hommes dont le passé politique demande qu’ils se justifient un jour devant la nation. Des hommes qui ont des compte à rendre à l’État congolais avant de prétendre à quelque poste responsabilité que ce soit.
Nous sommes maudits, nous congolais.
Sans repentance, je ne vois pas comment cette malédiction serait lavé avec les élections du 23 décembre 2018. Si du moins elles finissent par se tenir… Nous l’avons dit et nous l’affirmons à nouveau : choisir les élections étais la pire des options qui se présentaient à nous. Nous pouvons encore refuser d’endosser la malédiction attirée sur nous par nos pères… Que celui qui a de l’intelligence pour comprendre, comprenne. Que celui qui manque d’intelligence, la demande à Dieu qui l’offre sans mesure.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s