Ituri : qui décide ?

Depuis 1960, des hommes et des femmes meurent par le fait de leurs erreurs coupables au Congo. Et nous-mêmes, qui sommes en vie, reconnaissons que c’est par pure grâce.

Nous avons annoncé que choisir d’aller aux urnes de la CENI était trahir la nation.

Dieu, qui soutient sa Parole, si c’est Elle que nous avons proclamée, montrera au peuple congolais sa désapprobation éternelle de l’iniquité et de l’idolâtrie !

À l’expérience, nous saurons qui sont les prophètes du Dieu d’Israël.


ITURI-MAHAGI: LA POPULATION CIVILE VICTIME DU TERRORISME DES SERVICES DE SÉCURITÉ, DE L’ABSTENTION COUPABLE ET DE LA GOUVERNANCE CHAOTIQUE DE LA PROVINCE.

Trois Morts et deux blessés: C’est le bilan d’une criminalité perpétrée intentionnellement contre la population civile par les services de sécurité à Mahagi Port, Chef lieu de la Chefferie des Wagongo en Territoire de Mahagi.

Et pour cause, la nuit du 13 au 14 Juin 2018, les éléments Fardc de la force navale du lieu ont effectué une descente punitive de patrouille sur le Lac Albert. Chemin faisant, ils ont retrouvé les pêcheurs réguliers en pleine activité sur le lac. Au lieu de les sécuriser, ils ont commencé par les pourchasser à bord de leur canon rapide, tirant plusieurs coups de balle avec objectif de les capturer avec leurs pirogue motorisée hors-bord pour des raisons qu’ils connaissent seuls.

Conséquences, il y a eu accident et un pêcheur jeté dans l’eau s’est noyé dans le lac pour mourir immédiatement et son corps n’est pas encore retrouvé jusqu’à maintenant.

Mécontents, les membres de famille de la victime du village JUPYERA se sont organisés pour descendre vers les forces navales pour réclamer la dépouille de leur frère victime de leur manque de professionnalisme. Et là ils se sont rencontrés avec les éléments de la Police Nationale Congolaise qui, au lieu de calmer, disperser ou encadrer les manifestants, ont tiré à bout portant sur quatre Civils à quelques kilomètres entre Mahagi Port et Agudi dont deux lâchement abattus (sont assassinés) et ont rendu l’âme sur place et les deux autres sont atteints par balle réelle et actuellement dans les structures sanitaires de la place avec un état très critique.

Ça tombe mal, beaucoup s’étonnent de voir que, curieusement, le fait se passe et les patrouilles organisées avec rigueur quand l’administrateur de Territoire de Mahagi s’est déporté lui aussi à Mahagi Port pour ses  » MISSIONS  ». Quant à certains qui pensent que l’administrateur serrait pour quelque chose, nous ne le confirmons pas et nous ne le nions pas non plus:C’est question pour la Province d’enquêter pour établir la responsabilité des autorités politico administratives locales dans le forfait.

A ces moments ci, la situation reste tendue et imprévisible car on ne sait pas ce qui peut arriver dans les heures qui suivent.

Le corps du noyé n’est pas encore retrouvé, les deux autres corps sans vie sont déplacés à Mahagi Port par la population et les blessés au soin.

Nous, la Société Civile, condamnons ce terrorisme innommable et le manque de professionnalisme de ces services de sécurité qui, sans éthique, au lieu d’agir pour la protection des personnes et de leurs biens, ont agit comme les ennemis des personnes et de leurs biens un modus opérandi des assaillants en temps normal.

On se rend compte que les dirigeants de l’Ituri ont délaissé le peuple Iturien laissant croire que même sans une population censée, selon elles, disparaître on peut avoir un ETAT.

Comme plaidoyer, nous exigeons que le Commissaire Provincial de la Police et le Commandant FARDC mette à la disposition de la justice tous les auteurs, coauteurs et complices.

Pour restaurer la confiance entre la population civile et les services de sécurité, une audience foraine du Tribunal militaire de l’Ituri à Mahagi s’impose autrement la population risque de considérer ces services de sécurité qui les ont assassiné comme des assaillants et les services de sécurité risquent de continuer à considérer la population comme leurs proie comme d’habitude car c’est pour la unième fois que des tels massacres des civils se passent avec une impunité accrue: Ce qui est une aberration. NOUS ATTENDONS VOIR SI LE GOUVERNEMENT ABDALLAH MANIFESTERA SON SILENCE ET SON ABSTENTION COUPABLE habituel car tous ces éléments de force navale doivent être mutés et les terroristes d’entre eux amenés devant la Justice.

Pensant aux journées ville morte que nous développons d’ici là, il est à remarquer qu’il n’y a aucun message de condoléances, faute de mettre les mains sur ces présumés criminels en temps et de prévenir, Gouverner étant prévenir, nous exigeons la démission pure et simple du Gouverneur de Province et de l’administrateur de Territoire de Mahagi pour manquement grave à l’exercice de leur fonction

DEVANT CETTE BOUCHERIE HUMAINE DE MAHAGI PORT, LE PEUPLE GAGNERA TOUJOURS !

RETENEZ CELA COMME DIT ET JE N’Y REVIENDRAI PLUS !

Fait à Mahagi, le 14 Juin 2018

Maitre MOKILI MUNGUNUTI David

Porte Parole de la Société Civile de Mahagi.

0997130050
maitremokili@gmail.com

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s