À Sa Majesté Agoumousse

Kabila et ses hommes se moquent de nous. Toi, tu sais bien pourquoi. Et tu vois bien qu’avec nos frères bantous, c’est la loi de la peur et des sentiments inopérants.

Nous, nilotiques, pygmées et soudanais, largement minoritaires, mais probablement plus responsables, si nous ne titillons pas nos frères bantous, le pays ira à la ruine !
Il faut arrêter de ne pas reconnaître que le bantou parle trop, passe son temps dans des blagues, agit peu en responsable ; enfermé dans sa peur légendaire du nilotique et du soudanais, lui qui est pourtant numériquement majoritaire !!! Cela explique que les tutsi rwandais et leurs alliés nilotisés du Congo, près de 2 millions d’âmes seulement, nous subjuguent, nous malmènent, nous, 80 millions de congolais, de véritables moutons, à cause de cette majorité bantoue que nous avons le devoir de civiliser à moins que nous ne veillons les ignorer dans nos projets, ne serait-ce que dans le cadre d’une balkanisation, stratégique, responsabilisante !
Regardez Ne Muanda Nsemi : il trahit son peuple, mais il est toujours applaudi ! Vous connaissez un nilote ou soudanais ou pygmée, congolais ou pas, qui a trahi sa gente et s’est fait, applaudir ?
Vous avez vu ce qu’ils nous ont sorti de la CNS au bout de plusieurs années ? En quoi les bantous nous ont-ils aidé ? Ils sont pourtant le balourd qui devrait propulser le Congo !
Vius avez vu ce qu’ils ont laissé passer à Sun City ?
Comment continuer avec des pateils irresponsables ?
Les soudanais sont d’accords avec nous, mêmes s’ils sont différents de nous en certains points. Au moins, avec eux, nous savons parler face-à-face, en hommes, et, sans tabou ni guerres d’amateurs. Au moins avec eux nous avons des alliances qui ont traverser des sciècles et que nos enfants apprennent à respecter pour aider le pays à rester uni.
Les bantous, quand nous attendons d’eux un discours d’hommes, ils nous parlent en famellettes – je parle bien des femmellettes et non pas des femmes. Ils dansent devant un étranger sans lui demander d’où il vient ni quel bon vent l’amène à eux. Est-ce normal, tout ça ?
Nous ne sommes même pas 10% de la population congolaise, nilotes, pygmées et soudanais réunis, mais nous leur faisons peur ! Ils nous prennent pour des traîtres, nous qui arrêtons net nos frères d’en face, pour l’unité du Congo !
Jusques à quand voulons nous verser dans ses blagues bantoues ?
Nous revenons à notre demande qui date de 1999. Invitons autour de la table ces nombreux frères bantous qui compromettent notre avenir. Nous ne sommes pas obliger de les subir avec leur Kabila dont ils ne sont pas encore rassasiés !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s