CLC : réussite ou échec ?

En réalité, il n’est pas pour nous possible d’en juger raisonnablement.  Tant nous ne connaissons pas quels sont les objectifs ultimes que poursuit la Coordination de Laïcs Catholiques, la CLC.  Voici cependant ce que l’on peut entendre ici et là sur l’action spectaculaire et unique en son genre en RDC.  Certains congolais, sans même connaître les objectifs de la CLC, pensent que celle-ci ait bien réussi ; d’autres, en revanche, estiment qu’elle ait échoué.

Comme on le peut voir, le sujet appel un large débat pour rectifier nos croyances et nos actions.

Voici des arguments avancés par ceux qui pensent que la CLC n’ait pas réussi son projet.

  1. Kabila est encore et toujours au pouvoir après les évènements du 21 janvier 2018.
  2. Il y a eu encore des morts parmi les paisibles manifestants, comme au 31 décembre 2017.
  3. La MONUSCO n’est intervenue, encore une fois, que pour s’occuper des blessés et des morts.
  4. Beaucoup de catholiques n’ont participé ni aux messes ni aux marches, réduisant leur impact sur le moral du pouvoir.
  5. La marche n’a réussi que dans quelques grandes villes du pays. Celles-ci ne totalisent pas plus de 50% de la population congolaise pour avoir un poids démocratique incontestable.
  6. La police a encore tiré sur les paisibles chrétiens, musulmans et leurs sympathisants, plutôt que de canaliser leurs marches pacifiques.
  7. Les autorités de la territoriale ce sont tous, encore une fois, rangés derrière l’autorité et le pouvoir de Kabila, envoyant les policiers tirer jusqu’auprès des églises.
  8. Aucun membre du gouvernement ni du parlement ni de la territoriale n’a changé de camp comme certains s’y attendaient.

Voici des arguments de ceux qui pensent, à contrario, que la CLC ait réussi son projet.

  1. Dans la mégapole Kinshasa, la participation des églises catholiques est passée de 67/160, le 31 décembre 2017, à 160/160, le 21 janvier 2018.
  2. Dans plusieurs localités, les protestants, les musulmans, les kimbanguistes et même les témoins de Jéhovah ont rejoint les catholiques.
  3. Des policiers aussi, qui ont vu des leurs enfants engagés et même morts dans les marches ont appris, de la désobéissance civile.
  4. La CLC vient de démontrer, pour une deuxième fois, qu’une manifestation pacifique est possible avec des mus par le Saint-Esprit.
  5. La CLC vient de prouver au pouvoir que désormais, les chrétiens, les musulmans, les kimbanguistes et les témoins de Jéhovah ne laisserons plus de place à l’imposture ni à la dictature.
  6. La CLC vient de galvaniser l’opposition autour d’un projet de protestation que Kabila ne saura plus arrêter : il en sortira soit exilé à l’étranger soit en prison soit mort ; s’il ne se ravise pas à temps utile.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s