DGDA de Goma : opacité

Au service de qui travaille la DGDA de Goma. Pourquoi et pour qui se fait-elle opaque ?

Un de nos associés, dans le cadre de ses missions officielles, a fait le déplacement de la DGDA dans la ville de Goma.  Il s’y est rendu pour prendre quelques informations. Des données nous permettrons, nous congolais, de mieux contrôler le commerce de nos matières premières dans la RDC très prochainement.  Les vendeurs n’auront plus à payer des frais illégaux.  L’État pourra percevoir les taxes sur des comptes du trésor public.  Les fonctionnaires seront obligés de revendiquer leurs traitements et sa valorisation. Cette rétention de l’information par la DGDA de Goma est une pratique d’un réseau organisé dont les éléments se cachent mal…  Le temps nous permet de cumuler des informations très précises sur ceux qui participent à cette colonisation des gomatraciens.

Quelle n’a pas été sa surprise de notre collègue du projet Mines de l’EAE ASBL.  Il s’est vu refuser l’accès auxdites informations.  Des informations sensées être officielles.  Le tableau des frais applicables dans la procédure d’exportation des matières précieuses.  Il devient donc clair que la DGDA de Goma se veut travailler dans l’opacité.  Une opacité pour servir la cause des pilleurs de notre pays.  On comprend aussi pourquoi, le ministère de tutelle, pratique la même politique sur son site.  Tout information basique à fournir à l’administré ne s’y trouve pas. Exprès, les bureaux n’ont souvent ni adresse, ni numéro de téléphone, ni celui de faxe, ni adresse email, ni horaire de service et de visite publiés…  Les pilleurs se filent les informations entre eux, à l’insu des citoyens congolais. Ceux-ci sont laissés dans le noir, pour pouvoir mieux les dépouiller au bon moment.

Si donc le Nord-Kivu  et le reste de la RDC ne se lève pas pour dénoncer cette pratique,  et d’autres pratiques semblables, l’insécurité à l’Est de la RDC ira croissant.  Ces méthodes de travail expliquent, à elles seules, pourquoi s’insécurité trouve un lit tout douillet dans l’Est de la RDC.  Les voleurs maintiennent nos populations dans l’ignorance de leurs droits pour mieux s’enrichir sur leurs dos.

Peuple congolais, levons nous !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s