Notre vie : c’est la mort !

Écoutons notre enfant dans sont accent nord-kivutien bien marqué, mais dans un français qui surprend si l’on tient compte de ses 18 ans d’âge, dont les 9 dernières années passée dans la forêt du Nord-Kivu que nous connaissons personnellement.  Nous y avons de la famille, des parents, des frères, des petits fils…

Si nous aimons nos enfants, nous agissons.  Sinon, nous aurons la même attitude que celle que nous avons eu jusqu’ici, à moins de nous convertir.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s