Mentalités…

[20:43, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: C’est responsable et patriotique de discuter sur la gestion de notre pays, remettre en question ce qui se fait, dénoncer les abus et encourager les bonnes actions.
Néanmoins, en matière d’infrastructures, les échanges nécessitent la prise en compte de plusieurs paramètres pour une lecture plus objective et un échange fructueux.
* Il faut toujours prendre en compte tous les facteurs qui détermine, justifie, la mise en route d’un projet, pour accroître le capital bonheur de la population. Or, la plupart de projets, au Congo comme en Belgique, ne sont pas démocratiques. Sont initiés sans réellement consulter la population. La consultation des groupes-cibles est obligatoire en Belgique. Mais, très souvent, des astuces juridiques sont utilisées pour faire passer les projets des chefs ! Au Congo, les projets tombent sur les têtes des populations, la plupart de temps. C’est inacceptable au 21ème siècle.
[20:59, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: Ceci dans l’intérêt de la patrie en général et de nos dirigeants en particulier, qu’ils soient au pouvoir actuel ou dans l’opposition (futurs dirigeants).
*Là commence la dérive autocratique. Les projets publics doivent impérativement viser le bonheur de la population-cible, des administrés, au sein de laquelle se trouvent ses dirigeants aussi. Cette manière de voir les dirigeants comme faisant une caste à part, que les parias citoyens doivent nourrir est ce qui fait que Kanambe se joue de nos vies avec ses sbires. Nous ne sommes pas les sujets de nos dirigeants. Ils sont nos serviteurs que nous payons, en Belgique comme au Congo, plus que nous ne le devrions. En Belgique, tous les ministres, parlementaires, maires et échevins que j’ai personnellement rencontrés, m’impressionne par le respect qu’ils ont pour le citoyen ! Au Congo, on observe deux phénomènes qui choquent, politiquement parlant. (1) Les administrateurs de la chose publique oublient complètement qu’ils sont les serviteurs de leurs administrés, vis-à-vis desquels ils ont des obligations très précises et très claires ! On comprend pourquoi ces hommes prennent des attitudes d’esclavagistes, de colonisateurs, de dictateurs, d’imposteurs, d’arrogants. Prenez les rapports radio-télévisé de Mende à la RTNC : observez bien la prestance de la personne. C’est à ne pas en croire ses yeux. Il s’adresse à ces patrons comme à ses esclaves, qui l’écoute, sans l’arrêter ! (2) Beaucoup de citoyens ignorent qu’ils sont les employeurs de leurs administrateurs : certains administrés manquent tout à la fois le respect dû à leur leaders que l’autorité qu’ils doivent avoir dans leurs rapports à leurs serviteurs. Une nouvelle jeunesse confond cette autorité avec l’insolence. *
[21:01, 28/5/2016] +243 894 727 055: Selon Rfi, Moise Katumbi a quitté l’Afrique du Sud aujourd’hui pour l’Allemagne afin de recevoir les soins appropriés
[21:11, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: Voilà une manière objective et constructive de discuter.
Ceci permettra à chacun de nous de se faire une opinion objective sur l’action du gouvernement, tant la population, le gouvernement que l’opposition.
* Le développement endogène est la vraie solution et pas cette suggestion qui pèche par un manque du respect pour le citoyen congolais.
Je m’explique :
Si les projets de développement sont initiés par le peuple lui-même, exécuter ses serviteurs que sont nos administrateurs de la chose publique, dans le respect de ce que le peuple leur COMMANDE d’accomplir, d’où viendrait les problèmes ?
J’ai travaillé pour mes deux nations, congolaise et belge, au sein des structures publiques comme privées. La différence est très claire au plan de la mentalité si je m’en tiens à mon expérience.
L’administrateur congolais se place d’office au-dessus de l’administré. En Belgique, c’est l’administré qui nous commande… Et… Nous avons la fierté à lui obéir, de nous mettre loyalement à son service. Parce qu’il nous demande ce que nous avons tous ensemble, en tant que peuple, coucher dans nos lois, convenu de réaliser dans un projet de société précis ! Quelle différence ! *
[21:11, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: Conclusion partielle
[21:12, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: Notre mentalité, notre conception du leader doit changer…
[21:13, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: La Belgique a indubitablement une longueur d’avance sur la RDC, dans ce domaine !
[21:13, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: N’empêche que nous visons d’autres objectifs auquel le congolais ne pense même pas un seul instant !
[21:16, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: Tenez ! C’est avec un grand retard, que le belge se rend compte que le rapport employé/travailleur est un colonialisme à bannir ! C’est pour cela que notre administration encourage désormais le rapport responsable/collaborateur, chef d’équipe/membre d’équipe, et beaucoup même ne veulent plus entendre parler de chef dans leur structure, mais de partenaires ou associés !
[21:17, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: Je pense très humblement que le sous-développement culturel est un mal que nous devons combattre autant que le sous-développement politique.
[21:17, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: Une chose demeure cependant : avec le Raïs, tout cela n’est plus possible !
[21:19, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: La logique nous commande dès lors à INSTRUIRE nos parlementaires IMMÉDIATEMENT ET INCONDITIONNELLEMENT à voter une motion de défiance contre le Raïs et, à tout le moins, le traduire devant la justice, pour crime de lèse-nation.
[21:22, 28/5/2016] +32 486 74 17 04: II ne s’agira pas ici d’une démarche des bandes en colère, ni des démagogues en quête d’une vengeance mal placée. Il s’agit ici d’une obligation citoyenne, qui n’a besoin d’aucune de notre constitution : cette démarche est dictée par notre HUMANITÉ ! De sorte que, selon nous, tous les congolais qui ne s’y impliquent pas, sont pour nous, des traîtres ou des imposteurs qui s’ignorent, faute de connaissance !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s