Autocrates ou démocrates ?

[18:12:54] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

Ne prenons pas les congolais pour des dupes.  Ne les considérons pas tous comme des esclaves.  Ils ne sont pas pas tous non plus des moutons qui doivent suivre leurs maîtres béatement.

Chaque congolais est libre de suivre qui il veut. Seulement, le devoir de vie commune nous impose d’être responsables dans nos choix, mais aussi de nos compatriotes. Nous ne pouvons choisir des hommes qui, objectivement parlant, sont des assassins, des empoisonneurs, des menteurs, des incompétents, des paresseux, sans scrupule ni loi. Que ces hommes soient du pouvoir ou d’une opposition factice !

On ne peut s’opposer à la dictature par la dictature sous quelque prétexte que ce soit !  On s’oppose à la dictature par la démocratie. Tel est ce sur quoi nous vous invitons à travailler ensemble pour traduire en justice tous ceux-là qui se moquent éperdument et impunément de notre destin.  Si nous décidons de marcher le 26 mai 2016, ce doit bien être pour combattre les autocrates et promouvoir les démocrates.

[16:31:18] GENERAL-KAWELE -KATA -MOTO – Seba Siao: TRIBUNE LIBRE : pour qui roulent certains compatriotes congolais ?

19/05/2016 Le Mouvement du Peuple Congolais pour la République, MPCR en sigle, constate que, la décision de son Bureau Politique ayant trait au soutien de l’ex Gouverneur du Katanga, Monsieur Moïse KATUMBI CHAPWE qui s’annonce potentiel Candidat à l’élection présidentielle de 2016, suscite un débat controverse au sein de la classe politique et surtout des internautes. D’aucuns prennent ce choix pour un dupe ou un objet d’intérêts ;

Dans le souci d’éclairer la religion des Congolaises et Congolais, le MPCR informe l’opinion nationale que, l’Honorable Jean Claude VUEMBA LUZAMBA a toujours milité pour la candidature unique de l’Opposition. La dynamique de l’opposition, étant la grande plate-forme politique, statuera au moment venu sur les ambitions exprimées par différentes plates-formes électorales qui la composent notamment en organisant un primaire à l’interne pour se choisir un candidat unique.

En 2006, le MPCR et son Président National Jean Claude VUEMBA avaient soutenu la candidature du Sénateur Jean Pierre BEMBA. En 2011, leur choix s’est porté en la personne du Docteur Etienne TSHISEKEDI envers qui ses estimes ne s’ébranlent. Le soutien apporté à ces leaders n’avait fait l’objet d’aucune interprétation. Ne confondons pas l’adversaire, KABILA est notre affaire, Moïse KATUMBI est avec le peuple et non contre le peuple.

Le MPCR estime, la démocratie étant un système fondé sur la liberté et l’égalité de chacun, son Président National est libre de prendre une position quelconque, à condition que cette prise de position ne porte pas atteinte aux Statuts, Règlement Intérieur du Parti, moins encore à son Projet de Société. Le MPCR, rappelle les Compatriotes Congolais que le fait d’exprimer une ambition ou soutenir une ambition quelconque n’entravera nullement l’objectivité avec laquelle la situation politique de notre pays est traitée par le MPCR et son Président.

Ils resteront plus réceptive et disponible à servir la Nation Congolaise, la lutte est longue, nous ne trébucherons pas du chemin de l’établissement d’un Etat de droit. C’est la raison qui nous pousse à apporter notre soutien aux idées et personnes jugés indispensables à nous conduire vers une victoire certaine, la liberté de notre peuple et une nouvelle page d’histoire qui s’annonce à l’horizon, c’est pourquoi au sein du MPCR nous disons « … Compatriotes Congolais… Tenez bon, nous sommes ensemble !!! ».

Certaines questions se posent sur la présence de l’Honorable Jean Claude VUEMBA, Président National du MPCR au procès de Moïse KATUMBI au lieu d’aller soutenir nos compatriotes de Beni, Lubero, etc., en dépit du plan stratégique commun de la dynamique auquel prend part entièrement le MPCR et son Président National, l’Honorable VUEMBA, particulièrement a toujours défendu la cause de nos frères et sœurs de l’Est de la République, Cfr. les liens ci-après :

1. Le 12 Novembre 2014

Se prononçant sur la situation sécuritaire à Beni, Jean-Claude Vuemba fait le procès de la Monusco http://7sur7.cd/new/se-prononcant-situation-securitaire-beni-jean-claude-vuemba-fait-proces-monusco/

2. Le 12 Novembre 2014

Il a parlé des Massacres de Beni dans un article intitulé « Un opposant accuse le régime «KABILA» http://afrique.kongotimes.info/rdc/politique/8441-massacres-beni-opposant-accuse-regime-kabila-jean-claude-vuemba-absence-protection-biens-conduit-centaine-personnes.html

3. Au mois d’Avril 2016
Lors de la question orale avec débat adressée au Premier Ministre, c’est l’Honorable VUEMBA qui a évoqué sa demande formulée depuis 2 ans sur la délocalisation des Ministères de l’Intérieur et de la Défense Nationale de Kinshasa à Beni, Butembo ou Lubero en vue de mettre fin à l’insécurité qui bat son plein dans ce coin paisible de la République ; c’est d’ailleurs pour cette raison que le Docteur MUKWEGE avait félicité et encouragé la lutte que mène le Président du MPCR;

Le 05 Avril 2016 Il a sollicité une opération militaire à Beni pour combattre les ADF NALU et les groupes qui tuent les Congolais ; Pour conclure, le MPCR invite les Congolaises et Congolais à participer à la marche que la Dynamique de l’Opposition en partenariat avec le G7 et le Front Citoyen organisent en date du 26 Mai 2016.

MPCR, la lutte s’intensifie !
Que le bon Dieu protège notre pays !

Fait à Kinshasa, le 19 Mai 2016

[17:51:22] GENERAL-KAWELE -KATA -MOTO – Seba Siao: BREAKING NEWS Un égorgeur de Beni confesse : « Je suis rwandais… recruté pour un salaire de 400 dollars… ! » La vigilance du souverain primaire à Beni ne se donne point de repos. L’image ci-contre est celle d’un tueur des civils à Beni, que la population a capturé ce jeudi 19 mai 2016. Le témoignage de ce criminel continue à confirmer les renseignements que les autochtones n’ont cessé de livrer sur l’identité réelle des personnes qui ont transformé le territoire de Beni en boucherie humaine.

Ce malfaiteur confesse : « Je suis rwandais. J’ai été recruté à Masaka, en Ouganda. Ceux qui m’ont négocié m’ont fait croire qu’il y a un travail, une mission à accomplir au Congo (R.D.C). Ils m’ont garanti que je serai rémunéré par un salaire mensuel de quatre cents dollars (400 US $)… » Il est donc un refugié rwandais qui était initialement attaché au camp de réfugiés de Nakivale, en District d’Isingiro, voisin à celui de Masaka et celui de Mbarara. Après cet interrogatoire populaire, le criminel a été conduit aux responsables de sécurité. Maintenant on peut comprendre pourquoi la population de Beni a persisté à dénoncer que ses tueurs proviennent du Rwanda et de l’Ouganda, qu’il y a un plan d’extermination des autochtones et projet d’occupation, voire de balkanisation, mis en marche à l’insu des congolais. Peut-être que le témoignage de la population rapportant ponctuellement que les tueurs ont souvent opéré en utilisant la langue Kinyarwanda ne suffisait pas pour se convaincre de leur identité rwandaise. Mais aujourd’hui quelle résistance pourrait-on opposer à cette vérité, lorsqu’un tueur intercepté a le courage de rendre personnellement compte de son identité rwandaise ? C’est pourquoi, le gouvernement congolais n’a désormais plus le droit de continuer à duper les opinions par un langage de présomption – signe évident d’abdication face à ses responsabilités – ; car on en a trop avec le terme « présumés ADF/NALU » délibérément forgé pour éloigner les consciences de la vérité.

La population congolaise toute entière attend avec impatience les enquêtes internationales que réclame la communauté locale de Beni-Lubero, en vue d’établir la part de responsabilité de chacun dans ces massacres qui ont supprimé innocemment tant de vies humaines.

Kyavaghendi Baudouin
Beni

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016).

©Beni-Lubero Online.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s