Anticonstitutionnalité

1. Le groupe d’individus qui est au pouvoir à Kinshasa est-il anticonstitutionnel ou pas ?
2. Si tel en était le cas, que demande l’article 64 de la constitution que nous récusons depuis sa naissance à cause de son caractère étranger ?
3. Où sont les justesses et les faussetés dans les lectures ci-dessus ?
Pour savoir si le pouvoir de Kinshasa est constitutionnel, rien que sous le rapport de l’article 64, posons-nous les bonnes questions, en nous en tenant aux faits ?
– Le groupe d’individus qui gère le pays de Kinshasa a-t-il pris le pouvoir par la force ou à la suite d’un vœu populaire ?
– Ce régime, l’exerce-t-il ce pouvoir dans le respect de sa propre constitution ou pas ?
Enfin, et plus important encore, tout pour nous congolais qui prétend adopter cette constitution-là ; que dispose l’article 64 à l’endroit de tout individu ou tout groupe d’individus qui violent le prescrit de la constitution ?
Ce que nous savons c’est que :
1. En 2001, JHK a pris le pouvoir en violation totale de la constitution et qu’il ne s’en est jamais repenti devant le peuple congolais !
2. En 2006 tout comme en 2011, JHK a tripatouillé aux élections au vu et au su de tout le monde, impunément et n’exprime aucun regret de l’avoir fait jusqu’aujourd’hui : au contraire ; il emprisonne, il empoisonne, il brutalise tous ceux qui contestent son pouvoir.
3. Jusqu’en 2016, il fait tout ce qui est de son pouvoir pour se maintenir au pouvoir : il sème la terreur, il pille le pays, il décime le pays…
La triste réalité est que c’est la désorganisation du congolais, de l’opposition, qui explique la pérennité du pouvoir de JHK et sa horde de terroristes, de traîtres et d’imposteurs.
La désolation qui s’abattra sur le pays en 2017 réveillera ceux d’entre nous qui n’ont encore toujours rien compris ou qui s’imagine qu’il y ait un gain à soutenir le régime d’un méchant.
Le malheur s’abattra sur eux soudainement : mais le temps de Dieu n’est pas encore là. Nous pensons que 20 à 30 ans seront nécessaires. Le peuple congolais n’a pas encore décidé de se repentir de ses erreurs :
1. très peu reconnaissent que soutenir Lumumba, Mobutu, Kabila et Kanambe ait été et soit inique ;
2. encore moins, sont ceux qui se soient résolu de s’élever contre tout celui qui saccage le Congo : tout ceux-là, en effet, ont participent à vider notre pays de ses fils et de ses ressources.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s