Mokoko et Tenambo

Dans mon Oicha d’enfance, la violence continue pendant que le gouvernement et l’ONU sont là : FARDC et MONUC.

Nous l’avions clairement dit depuis mai 2011 : le pire est à venir.  Et si le peuple congolais ;

  1. ne renonce pas aux élections de 2016,
  2. n’arrête pas la folie meurtrière du pouvoir de Kinshasa,

ce cycle de violence ne fera que s’amplifier, s’aggraver.

La livraison suivante ne nous dépeint qu’une partie de ce qui attend nos compatriotes à l’Est de la RDC.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Territoire de Beni : 8 civils tués à Tenambo et Mukoko près d’Oicha

Au moins 8 civils ont été tués et plusieurs autres blessés lundi 12 octobre dans deux attaques simultanées à Mukoko et Tenambo, deux villages situés à plus ou moins 40 km au Nord-Est de la ville de Beni. Selon la société civile locale, ces attaques sont attribuées aux rebelles ougandais des ADF. D’après la même source, ce bilan est encore provisoire. En ecoutant les victimes rescapés disent que les rebelles parlaient une langue simulaire au Kinyarwanda et kiganda langues de deux pays limitrophes.

Des sources sécuritaires jointes par Radio Okapi à Beni ont confirmé ces attaques sans être en mesure d’en fournir le bilan dans l’immédiat.

Le jour même de ces attaques, le commandant du secteur opérationnel Grand Nord et des Operations Sokola 1, le général de brigade Marcel Mbangu, appelait dans une parade les militaires et policiers déployés à Beni à collaborer avec la population pour combattre l’insécurité dans ce territoire du Nord-Kivu.

«J’ai demandé à ce qu’ils puissent être disciplinés, qu’ils comprennent que le travail qu’ils doivent rendre, le grand bénéficiaire c’est le peuple souverain. Ils doivent respecter ce peuple, collaboré avec ce peuple, parce que c’est en le faisant qu’ils seront en mesure de détecter tout ennemi qui vise à déstabiliser la société», exhortait encore le commandant des Operations Sokola 1.

En un an, les assassinats le plus souvent commis à l’arme blanche par des présumés rebelles ougandais des ADF contre les civils ont fait près de 400 morts. L’offensive menée ces dernières semaines par l’armée congolaise a permis de récupérer des bastions rebelles sans mettre fin au cycle de violences qui jettent dans la rue de nombreuses familles.
Publier ce 13/10/2015.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s