G7, UDPS et 2016

Le G7 se trompe et te trompe.
Il sait que Kinshasa soit décidé de maintenir son cap, faire avaler JHK à tout prix.
Il sait que le peuple congolais soit sans capacité de se défense : spirituellement, moralement, matériellement, militairement…
Il sait que le Congo est en manque de leaders patriotes et que le peuple opère de mauvais choix à chaque fois que l’occasion lui est donnée de changer de leaders !
Dans cette situation, le G7 n’a pas de choix que de laisser les congolais gérer leur indépendance, de la manière qui leur convient !  L’immixtion dans les affaires d’un État n’étant pas bien vu de nos jours…
Son objectif à lui est unique : maintenir les contrats de ses membres et endetter davantage les congolais s’il le faut, pour avoir encore des affaires pour les décennies à venir.
Qui veux-tu que le G7 impose aux congolais ?  Comment et pourquoi ?
Tous ceux qui défilent à Bruxelles, Londres, Washington, Paris, Berlin, Bernes, Ottawa et New York, nous connaissons leurs objectifs : se servir et non pas servir la nation.
Que peut proposer l’Occident pour un peuple qui se choisit toujours des chefs véreux, plutôt que de faire appel au secours de vrais amis ?  Faut-il que l’Occident abandonne les bonnes affaires qu’offre un Congo malade, pour permettre au peuple de s’organiser ?  De quelle manière ce peuple sans conducteur valable s’organiserait-il l’Occident étant ailleurs ?
Qu’est-ce que l’UDPS fera par exemple pour la RDC, sans l’Occident, pendant qu’avec l’Occident derrière elle ne réussit pas, mais accuse tantôt ce dernier de lui mettre les battons dans les roues et tantôt l’appelle à son secours ?
Qui connait ce que l’UDPS peut apporter à la RDC une fois au pouvoir ?  Comment le sait-il ?
Et pourtant, en ce moment, toute l’opposition investit si pas dans Tshisekedi, qui ne sait plus se porter candidat en raison de son âge, de sa santé et du nombre d’échecs politiques cumulés.  Une autre frange de l’opposition investit son espoir dans Ngbanda, celui-là-même qui ne cesse de dire qu’il n’est pas candidat aux présidentiel, dans le but d’aider le pays à faire la paix, si faire se peut.
Frère, nous pouvons mieux faire : encourager nos populations à :

commencer par disqualifier leurs mauvais leaders du moment pour s’en choisir d’autres qui soient responsables, patriotes !

entrevoir le développement du Congo dans le cadre de projets démocratiques, pesants et robustes.

Quand au G7, il s’occupe des intérêts de l’Occident, qui ne rencontrent pas toujours ceux des congolais, quoique cela aurait pu l’être, si nous congolais prenions notre devenir entre nos mains et au sérieux.

Le Projet 2014 est un cadre, le plus démocratique qui soit, dans lequel nous pouvons nous occuper de l’avenir de notre nation, de notre peuple, de notre territoire.  Qui d’entre nous veut le rejoindre ?  Oui, je veux rejoindre le Projet 2014 !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s