Les congolais se rapprochent du Projet 2014…

Enfin, avant notre mort, les congolais commencent à se rapprocher du Projet 2014.  Mais il n’y sont pas encore !  Un début de mandat avec 100 milliards de dollars annuels de budget et une fin de mandat avec 200 à 300 milliards de budget, cela commence à devenir du sérieux.  Mais, cela ne l’est pas encore : il faut, comme nous l’avons réécrit le 20 juin 2015 (https://projet2014.com/economie/), au moins 949 milliards de dollars annuels de budget pour humaniser la vie en RDC.

La livraison ci-dessous ne nous donne pas encore la possibilité de critiquer les chiffres avancés.  Remarquons que réaliser une croissance du budget de 25%/an serait un miracle économique.  En revanche, 15%/an de croissance peut se réaliser, avec des parlementaires d’une autre espèce que ceux que nous avons à Kinshasa aujourd’hui.  C’est dire qu’il soit en effet possible de commencer le mandat avec 100 (150) milliards/an et le terminer par 200 (300) milliards/an.  Commencer à 100 pour terminer par 300, serait demander du surhumain de notre hypothétique président !

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

BREAKING NEWS COMMUNIQUE OFFICIEL N°028/2015
DE LA DIASPORA RD CONGOLAISE D’AFRIQUE,
D’AMERIQUE, D’ASIE, D’EUROPE ET D’OCEANIE

Objet : Mobilisation tous azimuts pour le méga-meeting de l’Opposition politique du 15 septembre 2015 à la place « Sainte-Thérèse » à Ndjili – Kinshasa.

La Diaspora RD Congolaise (intellectuelle, politique et scientifique) qui est partie prenante de la plateforme « Dynamique pour l’Unité d’actions de l’Opposition politique congolaise, en appelle au patriotisme des Congolaises et Congolais de l’intérieur du pays afin d’être nombreux au meeting d’éveil patriotique qui aura lieu le 15 août 2015 à Kinshasa. Ledit meeting est l’une des actions de Patriotes pour récupérer notre chère Patrie entre les mains des irresponsables, occupants et traitres.

En vérité, en vérité peuple Congolais : Avoir un Président de la République comme Joseph Kabila est une malédiction. C’est depuis 14 ans que le peuple Congolais est sous la malédiction, en laissant ce dernier au pouvoir. Congolais, nous sommes obligés de chasser cette malédiction loin de nous.

La République démocratique du Congo était, est et sera toujours trop grande pour la personne de Joseph Kabila, par rapport à ses enjeux et défis. Les Congolais ne doivent plus permettre demain, être gouverner par un Président de la République issu d’un accident de l’histoire comme fut le cas de Joseph Kabila. Le Congo a besoin pour sa gouvernance d’un vrai manager d’État : visionnaire, audacieux, ambitieux, femme ou homme d’État, intelligent, instruit, rassembleur, diplomate, intègre, femme ou homme des paroles d’État et femme ou homme des grands dossiers.

Plus grave, malgré son incompétence, Joseph Kabila défie le peuple Congolais, la classe politique responsable d’Opposition, la Diaspora et la Société civile en refusant de respecter des règles constitutionnelles et en imposant son point de vue sur le processus électoral.

Joseph Kabila veut le chaos. Congolais, prouvons à Kabila que cette fois-ci, nous sommes là pour son départ et de ses nègres de services.

Les Congolais sont à l’attente du nouveau Président de la République le 20 décembre 2016, capable de ramener le budget national annuel de la RDC en 2018 à hauteur de 100 milliards de dollars américains et, à la fin de son 1er mandat constitutionnel de cinq ans, il va falloir faire bénéficier à notre cher pays d’un budget national annuel de plus ou moins de 200 milliards à 300 milliards de dollars américains.

Impliquons-nous, peuple Congolais, dans les actions politiques que la Dynamique de l’Opposition politique va mener à partir du 15 août 2015 jusqu’au 20 décembre 2016.

Chassons la peur ! C’est le prix à payer pour vaincre la tyrannie de Kabila.

Congolaises et Congolais, le rendez-vous du salut national et d’éveil patriotique est pris pour le 15 septembre 2015 à la place « Sainte-Thérèse » à Ndjili – Kinshasa.

Un simple rappel à nous, Congolais, de méditer cette réflexion de George Orwell : « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traitres n’est pas victime, il est complice ».

« Ce n’est pas la politique qui transforme un candidat en voleur, c’est ton vote qui convertit un voleur en politicien ».

Joseph Kabila appartient au passé. Qui vivra verra.

Vive la démocratie, vive le combat, vive la résistance, vive la Diaspora congolaise, vive la Dynamique de l’opposition politique et vive la société civile acquise au changement !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.