Patriote congolais.

Notre commentaire dans le texte de Claudia Girl.

Il est étrange que certains canonnent qu’il y ait déjà eu RESTAURATION de la paix au Congo.

Or, quand avons-nous véritablement eu la paix depuis le 30 juin 1960 ?

Un travail important reste donc à faire pour que nous soyons d’accord sur ce que notre État est, ce que nous voudrions qu’il soit et la manière dont nous nous résolvons à opérer le changement nécessaire.

From: Forum des patriotes congolais lumumbistes [mailto:CONGOKIN-TRIBUNE@CONGOKINGROUPS.COM] On Behalf Of Claudia Girl
Sent: jeudi 19 décembre 2013 16:59
To: CONGOKIN-TRIBUNE@CONGOKINGROUPS.COM
Subject: Re: [CongoElite] Après avoir contribué à la restauration de la paix à l’Est, l’heure est venue pour les USA de faire des affaires en RDC

Mon souhait, à tout accepter le statu quo, a toujours été que s’il faut ne pas accepter le joug rwandais et ougandais, autant collaborer directement avec ceux qui envoient Rwandais et Ougandais piller la RDC. Autant qu’il en soit ainsi, car alors on ne subit qu’un seul joug, nos filles et mères ne seront plus violées, et il y aura paix car ces Américains protégeront leurs investissements.

Le souhait de Girl n’est pas clair, parce que présenté au conditionnel. Il est même dangereux en ce qu’il cache mal une indécision, un flottement… Or, nous ne serons ni en paix ni en prospérité tant que nous n’aurons nous-mêmes décider être les premiers acteurs de notre paix et de notre progrès.

La collaboration proposée avec les USA n’en est pas une. Elle est plutôt une invitation à la perpétuation de la colonisation en RDC, à ce que nous comprenons. Elle est l’apologie de la puissance des États-Unis et de la faiblesse de la RDC. Or, la réalité est que la puissance économique et l’avance technologique ne suffisent pas à elles seules à garantir une emprise sur une nation, sur un peuple… Il est en effet une arme contre laquelle aucune arme ne peut résister : la volonté ! Si nous l’avons bien compris, Girl, comme beaucoup de nos compatriotes, ne croit pas que nous soyons capables de notre indépendance-, sans doute au regard de nos nombreux échecs du passé. Il en est ainsi de plusieurs congolais qui ne veulent pas mettre même leur petit doit au travail qui consiste à soulever ce qu’ils perçoivent comme étant une montagne.

Mais au fait, quels sont les éléments qui prouvent que la volonté américaines ne soit que d’assujettir les congolais ? Le jugement étant rendu difficile par le fait de nos nombreuses turpitudes qui interfèrent fortement avec les conspirations des colonialistes et des imposteurs.k

Beaucoup se dit sur une conspiration (USA, Europe occidentale, Rwanda, Ouganda…) contre la RDC. Cependant, les preuves qui nous sont présentées, par les différentes parties, souffrent de beaucoup de lacunes et de beaucoup de contradictions internes que nous n’avons pas encore résolues. Ni les auteurs du projet machiavélique, ni la nature exacte du projet ne sont correctement présentés. Cela laisse les congolais dans le doute, dans l’hésitation, dans l’inaction – chez certains. Cela ne permet pas non plus de mobiliser suffisamment les congolais. Les argumentations qui manquent la puissance que confère la véracité, la précision, la complétude, l’impartialité, la pertinence, la logique nous desservent.

C’est pour cela que 14 ans durant nous invitons autour d’une table de d’un travail, national et en ligne. Un travail qui aboutissent sur la proposition d’un projet de société à notre État qui peine à croître. Personne ne prête attention à cet appel. Nous démontrons ainsi que notre amour pour la patrie Congo n’est pas suffisante pour nous pousser à travailler pour son salut. Nous démontrons par là aussi que notre souci pour le sort de notre progéniture est bien mitigé et contestable. Enfin, nous prouvons suffisamment que notre présent ne nous tient pas tant à cœur…

L’imposture, l’aventure, la colonisation en profite.

Si c’est cela, je crois que les Américains ont compris qu’il ne fallait verser dans le génocide en passant par les sauvages et génocidaires pour s’assurer les minerais de la RDC et d’autres choses qu’ils visent.

Cela n’est qu’une première étape car la deuxième consistera après qu’on se sera stabilisé suffisamment à faire volte-face à ces mêmes Américains pour que nous soyons aussi comme eux!

N’appelleriez-vous pas ça du pragmatisme ? Il faut choisir entre deux maux, le plus léger!

Samy BOSONGO

Le Jeudi 19 décembre 2013 16h17, Nico Kadima <bakambu@gmail.com> a écrit :

Après avoir contribué à la restauration de la paix à l’Est, l’heure est venue pour les USA de faire des affaires en RDC

Kinshasa, 19/12/2013 / Politique

Les mines et l’énergie constituent les deux secteurs qui apparaissent dans les priorités de Washington qui vient de donner le ton avec la signature d’un partenariat USA-Banro Corporation.

Les Etats-Unis sont de retour en République démocratique du Congo. Des signaux évidents en témoignent. Après s’être investis activement pour le retour de la paix dans l’Est, avec la neutralisation du M23, Washington ne cache plus ses prétentions. A Washington, et sous l’impulsion de son président, Barack Obama, l’option a été définitivement levée.
La présence, à Kinshasa, de l’administrateur de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) s’inscrit dans ce schéma. Plus que jamais, pour les Etats-Unis, l’heure est venue de faire les affaires en RDC. Les secteurs des mines et de l’énergie sont dans leurs priorités.
Les Etats-Unis ont longtemps été perçus comme l’un des allies de poids du Rwanda, accuse aujourd’hui par Washington d’avoir soutenu les ex-rebelles du M23. Depuis le génocide de 1994, des liens privilégiés s’étaient créés entre l’administration démocrate de l’époque et Kigali. Bill Clinton avait été l’un des premiers leaders étrangers à reconnaître sa responsabilité, y compris personnelle, dans l’absence de réaction de la communauté internationale face au drame rwandais.
Mais, le drame de l’Est, avec tout ce qu’il a charrié comme atrocités et pertes en vies humaines, a fini par irriter les puissances occidentales, dont les Etats-Unis en tête.
Aujourd’hui, le retour de la paix dans PEst de la RDC porte, sans aucun doute, la marque de la forte implication de l’administration Obama. Une donne qui a sensiblement fait bouger les choses dans la région des Grands Lacs. Si bien que, depuis lois, Washington nourrit des prétentions d’asseoir durablement sa présence en RDC. Non pas par la voie des armes mais par lé biais des affaires dans un partenariat à la fois équilibre et gagnant-gagnant. C’est s’inscrivant dans ce schéma qu’il a délégué dans la région le patron de son agence de développement (USAID), Rajiv Shah.
41 est clair que, depuis Washington, une nouvelle forme de partenariat est en train de se construire avec la RDC. Le moment est venu, pense-t-il, de faire les affaires.
Les mines de l’est
Le ton a été donné. Washington a amorcé la concrétisation de ses projets par le secteur des mines. Sans trop tarder, le gouvernement des Etats-Unis et Banro Corporation ont signé, mercredi 18 décembre, un partenariat de 4 millions Usd pour aider à formaliser légalement l’exploitation artisanale de l’or « hors conflit »  sur le site d’exploitation minière de Banro, en République démocratique du Congo (RDC). L’administrateur de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), Rajiv Shah, et le Dr John Clarke, président-directeur général de Banro Corporation, y ont apposé leurs signatures.
Mais, que cache un tel partenariat qui intervient juste à la fin de l’aventure du M23? Ce partenariat permet d’accroître la transparence et la pérennité, tout en soutenant les opportunités économiques pour les membres de la communauté et les orpailleurs informels, a indiqué Dr Shah au cours d’une conférence de presse tenue en la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis à Kinshasa, au bout d’un voyage de trois jours qui a été ponctué de visites de projets de développement.
Le gestionnaire de l’argent du contribuable américain a précisé que ce partenariat fait partie des efforts élargis du gouvernement des Etats-Unis visant a aider la RDC et les autres gouvernements dans la région des Grands Lacs a rompre les liens entre le commerce illicite des minerais et la violence actuelle, d’une part, et les violations des droits de l’homme, d’autre part. Les activités prévues comprennent notamment la formalisation de l’exploitation minière artisanale et la certification pour se conformer aux exigences mondiales à l’endroit des entreprises qui utilisent les minerais dans leurs produits; la promotion de moyens de subsistance alternatifs afin que les membres de la communauté et les orpailleurs aient plus d’opportunités d’emploi ; et l’amélioration de la gouvernance politique et économique pour un investissement responsable et l’approvisionnement en minerais issus de l’Est du Congo.
Un tel engagement pour les Etats-Unis n’est pas étonnant : la RDC est l’un des pays les plus riches au monde en minerais. L’exploitation minière artisanale fournit des revenus de subsistance à de nombreux habitants dans l’Est du pays, une région qui se remet de la guerre et qui a grand besoin d’alternatives économiques viables.
« A travers notre investissement, nous espérons attirer des millions de dollars en investissements supplémentaires de la part de Banro Corporation et d’autres partenaires du secteur privé », a déclaré Dr Shah. « En multipliant l’impact » de nos ressources, nous pouvons aider à juguler la violence et le commerce illicite en RDC, tout en donnant aux communautés locales les opportunités dont elles ont besoin pour sortir de la pauvreté extrême », a-t-il affirmé.
Outre les minerais, l’administration Obama se penche sur l’énergie, la santé, l’éducation, l’agriculture, etc. Mais, pour réussir un tel pan, l’administrateur de l’USAID a souligné que « le Leadership du gouvernement local est essentiel ».
Le Potentiel

Nicok
« Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté »

    II corinthiens 3:17

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.