Qui est Antipas Mbusa Nyamwisi finalement ?

L’ignorance de nos hommes politiques se traduit par notre incapacité à anticiper leurs réactions dans des situations les plus banales.  L’ignorance de notre histoire, nous rend incapables de la restituer sans faute grossière ou sans erreur.

On peut alors vite comprendre pourquoi, au Projet 2014, nous évaluons à 20 à 30 ans le nombre des années nécessaires pour que nous comprenions les vrais enjeux politiques qui déterminent notre sort depuis le 30 juin 1960.  Découvrons cette triste réalité en analysant la livraison ci-dessous de Jean Kadima-Schipa.

Qui est Antipas Mbusa Nyamwisi finalement ?  Nous vivons avec lui et nous ne le connaissons toujours pas ?

—–Message d’origine—–
De : africa-t@googlegroups.com [mailto:africa-t@googlegroups.com] De la part de Jean Kadima-Schipa
Envoyé : jeudi 12 juillet 2012 1:44
À : africa-t; congo-kin-alternative@yahoogroups.com; kasaiwetu-list@yahoogroups.com; congocitizen@yahoogroups.ca; cccmontreal@yahoo.fr; front_compatriot@yahoo.fr; banacongo@yahoogroupes.fr; paxnow@yahoogroups.com; congokdp@gmail.com; Kivu Avenir
Objet : -nnoncé au M.23 : Mbusa doit sortir de son silence Le Bâtonnier national Mbuyi Mbiye traqué !–Le- Phare du 12 juillet 2012

Rubrique : Actualité

Annoncé au M.23 : Mbusa doit sortir de son silence

Le Bâtonnier national Mbuyi Mbiye traqué !

Le député national Antipas Mbusa Nyamwisi est cité par la rumeur,

depuis le dernier week-end, comme la nouvelle « autorité morale » du

M. 23 (Mouvement du 23 mars 2009), la rébellion entièrement rwandaise

qui sème mort et désolation au Nord-Kivu voici deux mois. Ancien cadre

du RCD (Rassemblement Congolais pour la Démocratie), ministre

honoraire des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et de

la Décentralisation, candidat malheureux à l’élection présidentielle

en 2006 et 2011, président en exercice du RCD-K-ML (Rassemblement

Congolais pour la Démocratie –Kisangani-Mouvement de Libération),

l’homme traîne un passé multiforme : homme à tout faire de son défunt

frère Enoch Nyamwisi Muvingi sous le régime de Mobutu, seigneur de

guerre de 1998 à 2003, dignitaire du Régime 1+4 de 2003 à 2006, membre

de l’Alliance de la Majorité Présidentielle de 2006 à 2011, opposant

depuis son limogeage du gouvernement en 2011.

L’annonce de son présumé parachutage à la tête du M. 23 n’a toujours

pas été confirmée, près d’une semaine après le démarrage des

spéculations les plus diverses à ce sujet. Le Phare a tenté, mais sans

succès, d’entrer en contact avec l’intéressé ou d’obtenir une réaction

de son entourage. L’unique information livrée au quotidien de l’avenue

Lukusa est qu’Antipas Mbusa séjournerait en Afrique du Sud. Selon

notre source, il ne se trouverait ni à Kigali, ni à Kampala, comme

indiqué dans certains tabloïds de Kinshasa.

Compte tenu de la rumeur qui ne fait qu’enfler, le souhait des

observateurs est que cette personnalité politique, qui n’ignore

certainement pas ce qui se raconte à son sujet à Kinshasa comme dans

le Congo profond, sorte de son silence. Le plus tôt serait le mieux.

L’opinion congolaise a besoin d’être rapidement fixée sur les

relations, vraies ou supposées, de Mbusa avec le M. 23.

En attendant les précisions de nature à mieux éclairer ce ténébreux

dossier, le président national du RCD- K- ML bénéficie du doute.

Celui-ci tient premièrement au fait que ce dernier a toujours été

présenté comme un proche du régime de Kampala. L’on se demande si le

M. 23, un mouvement rebelle composé d’officiers et militaires rwandais

soutenus par Paul Kagame, pourrait accepter d’être piloté par un pion

de Yoweri Museveni.

Si tel est le cas, ce serait la confirmation des nouvelles en

provenance du Parlement ougandais, où Museveni est soupçonné d’avoir

conclu une alliance contre nature avec l’homme fort de Kigali, en

envoyant ses troupes au Nord-Kivu, en soutien au M. 23. Une alliance

ougando-rwandaise pour mettre de nouveau à genoux le grand Congo ne

serait pas une surprise. On l’avait déjà vécue en 1996-1997.

Le second paramètre concerne les relations conflictuelles entre

l’ethnie Nande, dont est issu Mbusa Nyamwisi, et les infiltrés

rwandais qui se font passer, depuis l’époque de l’AFDL (1996-1997)

pour des Tutsi congolais. Beaucoup voient mal un Nande prendre la tête

d’une rébellion ne regroupant que des sujets rwandais.

Le troisième facteur de doute est à chercher dans le nationalisme pur

et dur dont s’est toujours réclamé Mbusa, enregistré comme l’un des

tout premiers ex-belligérants à adhérer au schéma du Dialogue

Intercongolais et de la réunification entre les ex-rébellions et

l’ex-pouvoir de Kinshasa, en 2002.

Quatrième interrogation : même si l’on a déjà tout vu dans ce pays et

vécu les alliances les plus inimaginables, Mbusa serait-il le nouveau

joker de Kagame pour « congoliser » une rébellion montée de toutes

pièces ? On sait qu’entre 1996 et 1997, c’est Mzee Laurent Désiré

Kabila qui avait « couvert » l’agression du Rwanda contre l’ex-Zaïre

en prenant la tête de l’AFDL (Alliance des Forces Démocratiques pour

la Libération du Congo). Entre 1998 et 2003, la seconde agression du

pays de Paul Kagame contre le Congo démocratique était « congolisée »

successivement par Wamba dia Wamba, Arthur Z’Ahidi Ngoma, Emile Ilunga

et Adolphe Onusumba, sous le label du RCD (Rassemblement Congolais

pour la Démocratie).

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique congolaise. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Qui est Antipas Mbusa Nyamwisi finalement ?

  1. Clinton katolya dit :

    C’est lui qui défend mieux sa patrie avec une politique de grand pas coe de petit politicien parlant trop sans réalité et réalisation;fait à lui les yeux nous verrons.la sagesse de la politique congolaise

  2. Mumbere Nduli dit :

    Il est malheureux que ce pays, en dépit de sa grandeur ait des citoyens aussi aveugle qu’on ne peut le croire. C’est absourde que d’aucuns qui se reclament d’être analystes ou politiciens congolais de notre temps continuent à balbucier lorsqu’il faut parler de la personne de Mr Antipas Mbusa Nyamwisi. On comprend vite que c’est de la mauvaise fois. Certes, la vérité est têtue. Mais attendre qu’il ait l’oracle du Seigneur, comme du temps de Moise, pour comprendre que Mbusa Nyamwisi donne de son temps pour le bien être de notre pays c’est encore une fois de la mauvaise fois surtout lorsqu’il s’agit des acteurs politiques. Pourquoi nos concitoyens congolais, notamment ceux de la capitale, croient énormement que la politique d’un pays se fait à la radio ou à la télévision.

  3. OKOYO dit :

    Mbusa Nyamwisi n’est ni un pion du président Museveni, ni un xénophobe antirwandais, moins encore un traitre de la RDC pour la cause de laquelle il s’est toujours engagé avec une conviction qu’on ne retrouve pas chez ceux qui ne sont que verbalement prolifiques. Tenez: En plein rébellion, il prend ses distances envers l’Ouganda dont il restitue les troupes qui se trouvaient dans le territoire qu’il contrôlait et poursuit inlassablement la traque des éléments ADF/NALU; il défend, face aux ambutions hégémonistes du Rwanda, la liberté et la capacité des congolais à rechercher des solutions à leurs problèmes tout en favorisant la coopération avec tous les Etats et reconnait l’existence d’une communauté Tutsi congolaise dont la plupart des leaders disent de Mbusa qu’il a la qualité d’un chef qui sait fédérer; il s’est toujours engagé – et ses détracteurs le savent – à défendre les vrais intérêts de la RDC contre ceux-là mêmes qui l’accusent aujourd’hui lorsque ceux-ci refusaient de réformer en profondeur notre armée et les services de sécurité et plantaient en fait le décord du désastre actuel dans le Nord-Kivu croyant par là nuire politiquement à Mbusa en destabilisant la province dont il est originaire , lorsqu’ils se livraient au bradage du pétrôle du lac Albert et des minerais du Katanga, lorsqu’ils sabotaient le processus de la Décentralisation dans le but machiavélique de ternir l’image personnelle de Mbusa;… C’est donc ne pas connaître Mbusa Nyamwisi que de le présenter comme un pion de Museveni ou comme un xénophobe ou encore comme un traître. ECOUTEZ PLUTOT LA VOIX DE CELUI QUI CRIE DANS LE DESERT!!!!

  4. EDGAR dit :

    Faire attention avec ce dossier. les kabilistes pro rwandais en profite pour salir ethnie nande

    • Vusolo Vwendioka dit :

      Je comprend que vous ne voulez pas connaitre Antipas Mbusa Nyamwisi pour deux raisons:
      1. je venais de lire il ya 4 à 5 jours une réaction à vos affirmations, dans laquelle Vincent recadrait le parcours et l’identité de ce grand homme, curieusement vous l’avez enlevé.
      2. le fait que vous ne gardez que des articles qui denature l’homme.
      Je vous conseille d’apprendre à dire la vérité et rien que la vérité. Je vous informe que sans Mbusa là, peut être que la RDC ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui en tant que nation. Ceux là qui travaillent réellement pour le pays ne font pas du bruit.Posez la question à ceux connaissent Mbusa pour que l’on vous dise qui il est plutôt que de vous faire manipuler par les prédateurs au pouvoir à Kinshasa. Mbusa mérite mieux que ce que vous faites.

      • Projet2014 dit :

        Cet espace se veut le plus démocratique qui soit des espaces de discussions.
        En effet, vos avis, considérations, critiques, encouragements sont ce qu’il nous faut pour pouvoir rédiger un projet de société qui soit le plus démocratique et le plus complet possible d’ici décembre 2014.
        Nous ne rejetons aucun article sous aucun pretexte et devons sincèrement nous excuser si un article n’a pas été publié indépendamment de toute notre détermination à donner aux congolais l’occasion de parler librement de la construction de notre Congo. Nous le faisons de bonne foi parce que nous croyons que les participants à ce forum le sont aussi, pour l’amour qu’ils ont de notre patrie, quelques soient les divergences d’opinions qu’ils peuvent avoir sur tel ou tel autre thème touchant à la vie de la nation congolaise.
        Dans le Projet 2014, nous pensons qu’il faut donner aux congolais toute la liberté de s’exprimer pour l’indépendance de notre patrie.
        Nous y tenons et qu’il plaise à Dieu de nous donner de tenir promesse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s