Faut-il être sur terrain pour participer efficement ?

Non !  Cette conception est surannée !  Ton « donc » ne tient pas du syllogisme…  Tu sais bien t’en rendre compte !

Nous entretenons beaucoup d’idées vielles : il faut être sur terrain ; alors que la vérité est qu’être sur terrain soit préférable pour suivre de plus prêt et réagir rapidement en cas d’une intervention nécessaire dans le déroulement du projet, et ce, en fonction de ce que l’on désire  soi-même obtenir comme résultat.  Les choses sont autres quand on se fixe pour mission d’aider un groupe à  réaliser son développement, librement et nous sous contrainte.

Pour les projets de développement national, à l’heure de l’Internet, la e-gouvernance doit s’apprendre par tous pour gagner le pari du développement dans nos pays jeunes ou les colonialistes, intérieurs et extérieurs à nos états, font tout pour profiter de l’ignorance des peuples afin de les subjuguer.

C’est notre paresse à nous congolais de la diaspora qui fait que nous soyons incapables d’impulser le développement en RDC de l’extérieur.  Beaucoup d’entre nous voudraient rentrer, au Congo, dans la dictature, pour forcer nos frères de l’intérieur à se libérer pour ensuite être asservis par eux, les libérateurs.  Dans le cadre du Projet 2014, ce n’est pas ce que nous faisons.  Nous indiquons à nos frères congolais muselés de l’intérieur, comment faire pour contrer les stratégies démoniaques des colonisateurs, des imposteurs, des traitres et des paresseux.  Cette monstration ne nécessité pas un présente physique sur terrain ; mais il est vrai qu’il est plus parlant et plus réaliste chaque fois qu’elle est réaliser de nos mains, nous présents aux côtés de nos frères.  Nous, dans le cadre du Projet 2014, proposons à notre nation un vision : un Congo confédéral pour un meilleur respect des cultures de nos peuples ; mais aussi des méthodes pour amorcer la marche vers cette confédération : notamment notre projet « 15 jours pour démettre Kanambe du pouvoir », etc.

Nous congolais, nous occupons des marches qui ne sont pas suffisamment productives, pour produire le changement que nous recherchons ; comme pourraient l’être des offensives économiques, psychologiques, militaires et politiques bien pensées, mûries avant d’être mise en œuvre.  Jusqu’ici, une frange importante de l’opposition croit y arriver par une lutte armée, sans pour autant avoir un plan de guerre.  D’autres croient pouvoir utiliser le mensonge pour dérouter l’ennemi ; force est de reconnaître qu’ils échouent tous, nous les regards désabusés de certains.

C’est ainsi par exemple qu’ETM perd son temps à rechercher l’impérium et à attendre l’accès au Palais de la Nation pour pouvoir gouvernerla RDC.  Alorsqu’avec l’Internet et les téléphones il pourrait bien gouverner parallèlement à l’imposteur Kanambe, jusqu’à ce que le frottement qui naîtrait d’un double gouvernement entraine infailliblement la chute de celui qui n’est pas congolais.  Les cadres de l’UDPS, qui sont liés par leurs connaissances livresques, ne savent pas conseiller ni gérer autre chose que ce qu’ils ont appris à l’école du colonisateur, sont responsables d’une démission qui tient de la trahison pure et simple de la nation.

Dans le Projet 2014, nous voulons être innovants.  Ceci n’est pas dela théorie.  Nous espérons vivement que d’ici la fin de cette année, le congolais sera convaincu au regard des résultats, des progrès accomplis.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Faut-il être sur terrain pour participer efficement ?

  1. Ping : Union des états indépendants : Alfred Muan’ambuta s’interroge. | Projet 2014

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.