Bamanisa n’est pas le problème !


Voici comment l’Ituri se fera encore avoir comme un bébé.

[15:45, 6/18/2021] Rendu anonyme : Bamanisa tombé.
[15:48, 6/18/2021] Inconnu 3000 : C’est de l’histoire close.
[15:50, 6/18/2021] Inconnu 1000: Ah bon. Déjà ?

Si J. B. n’est pas le problème, qui l’est alors et pourquoi ?

Ce n’est pas Bamanisa qui a fait de nous des niais : c’est notre niaiserie qui a permis qu’il nous subjugue et nous pille, deux mandats de suite !

Ce n’est pas l’arrogance de Bamanisa qui a fait qu’il nous injurie tout le temps. C’est notre déification de la personne et des siens qui lui a donné des ailes.

S’il part, emportera-t-il avec lui notre niaiserie, notre moutonnerie ; et, notre adoration de l’homme plutôt que de Dieu, notre idolatrie ?

Nous ne sommes pas préparés pour nous gouverner. Nous acceptons des luba pour nous coloniser, nous dominer, nous dresser, nous spolier… Nous insultons nos frères ituriens qui indiquent le chemin de la paix. Nous nous moquons des dents pourris de nos vieillards.

Dieu a vu cela : il nous a vomis. Seule, une repentance peut restaurer l’Ituri et non pas le départ de J. B. Bamanisa. L’iturien comprendra maintenant que je l’aimait bel et bien ; si cette information là, toute chaude et sans auteur, n’est pas une de ces intox avec lesquelles nous attendons, à tort ou naïvement, de construire l’Ituri.

Publié par Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

Développement personnel holistique ; développement communautaire, national et planétaire démocratique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :