Élite congolaise à la barre…


Tel que reçu d’un groupe WhatsApp

Prof Andre Mbata:

« Pour cause de prostitution intellectuelle basée sur la politique du ventre, cette Nation devra un jour demander des comptes à plusieurs (vrais-faux) profs de la Faculté de Droit de l’Université de Kinshasa. Pendant que la Nation attendait leur contribution à la consolidation de l’Etat de droit, plusieurs sont devenus des agents de la dictature ou du status quo et ont sacrifié les principes et les valeurs qu’ils avaient appris sur l’autel de leurs intérêts matérialistes de pouvoir et d’argent! Jamais depuis Mobutu, on a assiste a une telle prostitution des profs de la Faculte de droit de l’UNIKIN. Chaque fois qu’il a fallu justifier des heresies, le FCC n’a pas trouve mieux que la Faculte de Droit pour recruter des garcons de course qu’il rejette aussitot. Chaque derapage sur la voie de l’Etat de droit a ete suivi par l’entree en scene de quelques thuriferaires de la Faculte de Droit. L’histoire se souviendra que l’auteur de l’ouvrage tristement célèbre intitulé « Entre la révision de la Constitution et l’inanition de la Nation » était un prof de la Faculté de droit (E.Boshab). L’histoire note également que le premier Député national à initier une révision constitutionnelle pour confier la présidence et la vice-présidence du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) au président de la Republique et au Ministre de la Justice était
un prof à la Faculté de droit (Tshibangu Kalala), vice-président de l’Association « Kabila-Desir »! Pour donner dernierement un brin de scientificite à ses attaques contre le soi-disant « gouvernement des juges », le FCC a également recruté deux profs émérites de la Faculté de droit (Nyabirungu et Mampuya). Comme si le ridicule était un prestige intellectuel en RDC, voici deux autres jeunes profs (Minaku et Sakata) qui viennent de déposer trois propositions de lois en violation de l’article 152 de la Constitution qui fixe la composition et les attributions du CSM. N’etant pas constitutionnalistes, ils ignorent qu’une loi ordinaire ou organique ne peut jamais amender ou modifier une regle constitutionnelle. Plusieurs parmi-nous ont chaque jour honte d’être désignés comme profs à la Faculté de droit ou comme des collègues de certaines personnes qui ont perdu tout sens de l’honneur ou de la dignité de la prestigieuse et noble fonction de professeurs d’université. Les artisans de l’inanition de la Nation, leurs tambourinaires et autres fantassins sont avertis que ce peuple qui s’est battu pour un Etat de droit ne laissera pas faire ceux dont le genie consiste a comploter chaque instant contre la Nation et la Constitution de la Republique pour instaurer la loi du Leviathan. »

Publié par Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :