L’arbitraire commence déjà ?

Apparemment, il [Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo] va honoré sa parole.  Parce qu’ici, on libère déjà les prisonniers qui avaient été enfermé pour des causes politiques.


Qui libère, sur ordre de qui ?  Ce n’est pas à un Président de faire la justice dans un pays. Il peut donner des conseils, des directives, au gouvernement, conformément à ce que lui autorise la loi. C’est celui-ci – le gouvernement – qui doit ou pas libérer les prisonniers qui remplissent des conditions bien définies à l’avance pour ne pas tomber dans l’arbitraire !

Qui libère-t-on à Bukavu, pourquoi et comment ?  Est-ce l’arbitraire qui commence déjà son autre règne ?  Peuple congolais, ne nous rejouissons pas pour n’importe quoi.  J’ai été par deux fois au Congo jeté au cachot pour mon combat.  Une fois parce que j’ai tout simplement été calomnié pas un membre du parti-état, le MPR, m’accusant d’injurier le Président Fondateur, le Marechal Mobutu Sese Seko.  Une deuxième fois, parce que j’avais, pour la troisième fois, refusé de voter.  J’avais refusé d’élire parce que l’on ne voulait pas me donner le bulletin rouge, mais qu’on m’obligeait d’utiliser le bulletin vert qui ne correspondait pas à mon voeux !

À en croire la majorité des congolais que nous connaissons et les observateurs catholiques des élections de 2018, M. Tshisekedi, aurait été placé au pouvoir par ses amis du FCC.  Sa manière de faire, que Lamuka dénonce, ne permet pas de présager notre bonheur futur avec lui à la tête de la nation.  Cela est plus que clair.

Confirmé dans sa position par la cours constitutionnelles, la tentation est grande pour Tshisekedi aujourd’hui de jouer du show politique, de pratiquer des actes propagandistes en tablant sur sa sous-instruction, la sous-qualification et la sous-éducation de notre peuple.

Nous, peuple congolais, ayant majoritairement choisi de subir Tshisekedi, croyant ainsi éloigner de nous Kabila le Démon, nous courrons le risque de prendre pour cadeau, ce qui n’est qu’un poison pour nous tuer, ceux d’entre nous, peu nombreux, qui restent encore en vie : le reste n’étant fait que de sépulcres blanchies.

Certes, plusieurs martyrs doivent quitter les prisons inconditionnellement et sans délai.  Cependant, qui devrait en décider et qui devrait en être bénéficiaire ?  Comment ?  Et pourquoi ?  Dans quelles conditions et pourquoi ceux qui resteraient en prison doivent l’être ?  Qui doit en décider ?  Le Président de la République ou les juges du josephisme ?  Que peut entreprendre le peuple pour que ces questions existentielles pour la nation trouvent des réponses complètes, salutaires ?

Pour nous, ne pas vouloir se poser ces questions, continuer à se demander si les diplômes du Président sont des vrais ou des faux, à chercher qui a tué ou commandité la mort des étudiants à Lubumbashi, c’est continuer à vouloir et à agir d’une manière qui faira que du sang coule encore et toujours dans le pays, que la pauvreté du plus grand nombre règne en maître, avec les théatres qu’organiseront les hommes qui seront demain au pouvoir, pour mieux nous subjuguer et nous piller ; de la même manière voire-même plus que ne le faisait M. Kabila et ses ouailles.  Demain, sera donc, selon nous, pire que hier et a déjà commencé à l’être.

Les pions se mettent en place.  Le jeu sera amer pour nous, peuple congolais.  D’ici juin 2019, nous saurons mieux ce que représente notre choix des élections organisées par des bandits politiques.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.