Publication graduelle…

Kitsita Ndongo

La symocel demande à la CENI de publier graduellement les résultats…
La symocel demande à la ceni de publier graduellement les résultats de vote (déclaration).
Par La rédaction d’Actu 30 – 3 janvier 2019

Graphèle

Cela peut être un mensonge ou une vérité. Que disent nos agents, de l’opposition, qui sont dans le système ? Je me demande comment des additions peuvent prendre autant de temps ? 2 heures suffisent amplement avec l’informatique ! Travaillons sur l’essentiel : que faisons-nous si Kabila ose encore nous narguer ? 1. Nous l’arrêtons net, brutalement. 2. Nous nous résignons et acceptons le verdict de ses urnes. 3. Nous engageons une procédure judiciaire contre les illégaux.

Cette publication graduelle des résultats, à quoi et à qui servirait-elle et surtout, comment ?  Nous n’avons pas pu faire montre d’intelligence pour refuser ou éventuellement boycotter les élections de l’imposture.  Comment exploiterons-nous ajourd’hui des résultats que nous sommes réduits à quémender ?  Il y a mieux à faire.

Il faut d’abord commencer par croire que les peuples du Congo aient droit de déterminer leurs destins respectifs dans le cadre d’une union, libre, d’États, indépendants, du Congo hérité de l’indépendance factice de Patrice Émery Lumumba.  Il faut secondement accepter de se mettre autour d’une table pour définir ou redéfinir, démocratiquement, ce que nous voulons faire de cet État qui est une création de l’Europe coloniale.  Il faut ensuite convenir de la manière dont nous attendons poursuivre les objectifs fixer.  Tout cela est fait à la CNS ou à Sun City me direz-vous.

Faux !  Jamais personne n’a consulté nos peuples pour savoir ce qu’ils voulaient faire du Congo que les indépendantistes de la première heure ont arraché des mains de belges apeurés du fait de leur forfait au Congo.  Ni le MNC, ni le MPR, ni l’AFDL ni le PPRD ne se sont intéressés à nous, peuples qui occupons le territoire congolais actuel.  Toutes les constitutions, les lois, qui sont sorties de leurs officines de bandits politiques, s’avèrent être en porte-à-faux total avec nos aspirations, nous congolais.  Si les belges nous ont unis, avec le fouet et le fusil, autour d’un intérêt économique et civilisationiste, nos compatriotes rancuniers, racistes, indépendantistes et hégémonistes, n’arrivent à nous réunir autour d’aucun intérêt : l’économie, la culture, l’humanité, le social…  Pourquoi ?

Parce qu’ils sont eux-mêmes des esclavagistes, des colonisalistes, des imposteurs, sur un territoire qu’ils ont conquis par un stratagème dont notre peuple ne découvre la méchanceté que graduellement.  Pourtant, à l’indépendance déjà, le PNP tirait la sonnette d’alarme pour demander au peuple de faire très attention aux propositions trompeuses du MNC.  Traumatisée, fatiguée, le peuple choisît la mauvaise part : le racisme et non la justice.

Pour cette raison, non, la publication graduelle ne changera rien à notre sort.  C’est le travail correcteur de nos erreurs du passé qui nous sera salutaire.  Il faut commencer par extirper le racisme, le népotisme la paresse et l’opportunisme qui nous envelopent si facilement.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.