Analyses d’Omer Nsongo…

Sur http://www.congo30juin.com aujourd’hui :
TOUT SUR LE COMMUNIQUÉ CONJOINT DES OPPOSANTS RÉUNIS LE 12 SEPTEMBRE 2018 A BRUXELLES…

I. MANCHETTE
Titre. Présidentiables pour remise à zéro du compteur électoral !

1.- Des 9 préalables décidés à Bruxelles, 2 plaident pour cette remise. Il s’agit du 4ème ainsi libellé « La participation effective des candidats exclus ou invalidés pour des raisons politiques afin d’assurer la tenue d’élections inclusives  » et du 9ème ainsi formulé « La restructuration et l’audit de la CENI conformément au prescrit de l’accord de la Saint Sylvestre ».

2.- Rien qu’à deux, ces préalables ne sont réalisables qu’au travers de la révision de la loi électorale (critères d’éligibilité et d’inéligibilité) et de la loi instituant la Ceni.

3.- Conséquence : il va falloir s’attendre aussi à la révision du calendrier électoral et au maintien en fonction des institutions à mandat électoral conformément à la Constitution, maintien entériné par l’Accord de la Saint Sylvestre…

II. ÉDITORIAL
Titre. Présidentiables oublient Kabila et la Cour constitutionnelle

4.- Oui, les signataires du communiqué conjoint ont, pour la première fois, omis non seulement de faire allusion à l’un ou à l’autre, mais en plus de ne pas faire allusion à l’instrumentalisation de la Cour constitutionnelle par le Président de la République !

5.- En ne visant que le Gouvernement et la Ceni, ils savent que c’est dans ces deux institutions qu’il y a des places à prendre et à conserver jusqu’à la tenue effective des élections.

6.- D’ailleurs, ils ne mot de la « Transition Sans Kabila » !

III. BALISES
Titre. Présidentiables à électorat ethno-tribal

7.- Le profil des présidentiables invalidés et validés présente chacun en leader comptant d’abord sur son électorat ethno-tribal : Bemba (Equateur), Katumbi (Katanga), Kamerhe (Kivu), Fatshi (Kasai) et Muzito (Bandundu) sans emprise avérée au demeurant…

8.- Aucun n’a à proprement parler une dimension électorale nationale réelle !

9.- Dans leur communiqué, ils prédisent le chaos post-électoral au cas où leurs préalables ne sont pas réalisés.

10.- De quel chaos s’agit-il ? On n’est pas loin du « communautarisme belge »…

IV. AMUSONS-NOUS UN PEU !
Titre. Présidentiables en étau entre Bruxelles et Kolwezi

11.- Coïncidence fortuite ? Non ! Elle est plutôt délibérée. Katumbi l’a voulue…

12.- Le 12 septembre 2018, alors que se réunissaient à Bruxelles sous son « leadership » les présidentiables validés et invalidés, s’ouvrait à Kolwezi la 3ème Conférence minière présidée par Joseph Kabila.

13.- Petite curiosité : en 1977, pendant la première guerre du Shaba, la Belgique avait misé sur le rebelle Nathanael Mbumba pour obtenir la chute de Mobutu. 41 ans après, elle compte sur Moïse Katumbi pour faire tomber Kabila !

14.- Seulement voilà : sous la colonisation ou sous l’Indépendance, la « route minière » allant de Kolwezi à Kasumbalesa via Likasi et Lubumbashi a toujours pué la pauvreté !

15.- Bien plus, le nouveau code minier appelé à améliorer les conditions sociales notamment des populations riveraines est combattu par Bruxelles et même par Moïse Katumbi !

Chronique d’Omer Nsongo die Lema
@omernsongo
E-mail : omernsongo@gmail.com
http://www.congo30juin.com
Facebook : Omer Nsongo

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s