La rébellion est abjecte !

[7/15, 13:43] Robert Mbelo: Chers compatriotes congolais,

Ces images [Nous les avons repris ci-dessous.] montrent les traces de début d’une rébellion menée par le général Kayumba Nyamwasa à partir du Burundi avec la bénédiction de l’administration Trump et de Emmanuel Macron, Président de la République Française. Voici les motivations.

1. Donald Trump veut traîner les Clinton en justice pour leur enrichissement sans cause et pour cause illicite. Il veut lancer ke fisc américain à leurs trousses pour enquêter sur le financement qui leur avaient permis de construire le « Clinton Centre  » un immeuble dont le coût est évalué entre 300 et 500 millions de dollars, chose impossible à réaliser avec tout simplement son (Clinton) salaire de président américain. Dobald Trump avait découvert que les Clinton se sont sauvagement enrichis avec le sang du peuple congolais qu’ ils faisaient couler par Kagame et Alias Joseph Kabila, en s’adjugeant les richesses de notre pays. 3. Pour se débarrasser des Clinton, Donald Trump veut mettre le FBI pour mener des investigations sur l’histoire des mails officiels du Département d’ État Américain qu’elle a fait disparaître en se servant de ses mails privés. 4. Mais pour couler rapidement et à moindre frais les Clinton, il faut couler Kagame et son valet Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila. 5. Donald Trump et Emmanuel Macron mirent en place un stratagème pour leurrer Kagame en le caressant dans le sens du poil. Tous les deux l’avaient reçu en audience au Forum Économique de Davos en vue de le mettre en confiance. 6. Ils ont fait médiatiser sa (Kagame) désignation comme Président en exercice de l’union africaine, titre purement honorifique que les médias l’ont rendu exécutif et ils l’on titiller pour exalter son narcissisme en le faisant croire qu’ il existait et qu’ il devenu l’un des hommes les plus importants du monde alors qu’ en realité ce n’est qu’ un minus et un minable. 7. Trump chargera alors Macron et le Roi Philippe de Belgique de le recevoir pour flatter son égo. 8. La France et la Belgique lui ont fait part des inquiétudes grandissantes du monde entier sur la « mauvaise gestion de la République Démocratique du Congo par alias Joseph Kabila et de l’intention de l’ensemble de la communauté internationale de quitter le pouvoir. 9. Kagame accepta l’option et il convoqua comme on le lui avait demandé les présidents Joao Lourenço et Joseph Kabila pour les mettre au courant de la volonté de la communauté internationale. Le président angolais était d’accord mais Kagame avait fait volte-face et dissuada même alias Joseph Kabila de quitter le pouvoir. 10. La conséquence ne tarda pas, ils (communauté internationale) demandèrent au président Ramafoza de l’Afrique du Sud de mettre le plan Trump en marche. 11. Déjà il faut que je vous dise que le président Lourenço est d’origine congolaise et veut que les congolais, Les vrais récupèrent leur pays. 12. Il y a près de 6 mois à l’époque où le président Dos Santos était encore au pouvoir en Angola, on lui avait déjà demandé de dépêcher des troupes au Burundi pour attendre le « GO ». 13. Ainsi Ramafoza mit le général Kayumba Nyamwasa en orbite pour aller chasser Kagame du pouvoir. Je vous signale que les troupes angolaises dépêchées au Burundi sont essentiellement composées par des Congolais d’origine. Et là sur place elles ont déjà fait une jonction avec les mai-mai du général William Yakutumba. 14. Pourquoi avaient-ils choisi le général Kayumba Nyamwasa? Parce qu’il est moitié tutsi, moitié hutu et donc capable de fédérer tous les Rwandais. 15. Donc c’est la coalition angolo- congolaise appuyée par la logistique américaine, française et sud-africaine qui est à la manœuvre dans cette rébellion. 16. C’est la raison pour laquelle l’usurpateur tueur-tutsi-rwandais avait procédé hier soir au remaniement de « l’armée ». Peine perdue. Adieu veaux, vaches et moutons pour Kagame et Kabila et gare aux traîtres et aux médiocres du FCC.

ROBERT MBELO
Diplomate.


[7/15, 20:15] Paluku-Atoka Uwekomu: Frère,
La rébellion n’est pas la solution au problème congolais. Pourquoi ? Parce qu’elle fonctionne, elle opère de la même manière que l’imposture. Cette initiative satanique que nous combattons ou prétendons combattre.
L’imposture est abjecte parce qu’elle se caratérise par la paresse, la convoitise, l’usurpation, l’arbitraire, la sauvagerie, la domination, qui toutes avilissent l’homme ; et non pas par l’ardeur, le dévouement, le respect, l’équité, le mérite, la justice, la civilité, l’humanisme, l’indépendance, la liberté et des vertus semblables, qui toutes ennoblissement, élèvent l’homme.
Bref, peu importe ceux qui sont derrière une rébellion. Elle est à rejeter avec toute notre énergie. Si du moins c’est la paix et l’enrichissement qui nous occupent en tant que nation. Autrement, je donne ma langue au chat !


Les images telles que nous parvenues

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La rébellion est abjecte !

  1. Nous invitons tous les universitaires congolais à animer leurs bases respectives. Nous devons les persuader de la nécessité de proscrire toute forme de violence dans notre territoire. Et la première à proscrire est la mère de toute les autres : l’imposture du pouvoir actuel. Notre devoir est d’engager nos peuples derrière un projet de développement national. Ce projet qui commencera par la disqualification politique, courageuse et adulte, de l’imposture, de la médiocrité, de l’esclavagisme, de la colonisation, de la trahison, du pillage… Il faut, sans délai, commencer par répudier énergiquement et ensemble toutes les mauvaises pratiques politiques des nôtres, de nous autres congolais d’abord et pour être à même de passer à celles des étrangers qui nous soubjugent immédiatement après avoir réussi cette unité indispensable !
    Il faut par exemple contraindre le gouvernement à accepter que nos minerais quittent notre pays par nos aéroports et ports ; et non pas – à notre perte d’ailleurs, des aéroports et ports étrangers : rwandais, ougandais, tanzaniens, burundais et kenyans notamment ; pour ce qui de l’or de mon terroir, le Kibali-Ituri, par exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s