Libye et racisme…

Le scandale ?  Non, le fait est là.  La Libye n’est pas la terre de l’humanisme ni de l’égalité raciale.  Il est désormais classé pays, nation des racistes, esclavagistes.  Du coup, l’islam qu’il incarne en partie, pour certaines personnes qui y croyaient encore, devient de plus en plus clairement une religion de racistes en plus d’une religion d’extrémistes dont d’aucuns de ses détracteurs l’accusent .

Pendant que nous, noirs d’Occident, dormons sous nos couettes, nos frères noirs d’Afrique eux, imprudents et snobes, se font vendre à 300 € la tête par les libyens et bien d’autres nations qui font pire que cela : donner manger nos frères en pâtures à leurs chiens…  Quelle misère ?

C’est dire que nous nous trompons beaucoup.  Tant que le noir de démontrera pas de sa capacité de dominer les éléments : l’eau, le feux, l’air et la terre, pour les mystiques ; ou encore, le corps, l’âme et l’esprit, pour les trinitaires, rien de sa condition ne changera nulle part sur terre.  La solution pour laquelle nous invitons à travailler, le capitalisme, est pourtant à notre portée à nous tous.  Ce capitalisme est, rappelons-le, un des trois piliers du Projet 2014 que nous proposons aux congolais : la chrétienté, la démocratie et le capitalisme.

Dans un contexte de pauvreté virtuelle que vit l’Afrique, tout peut commencer par la fédération des ressources de tous ordres pour créer des affaires, des projets viables, visionnaires, robustes, gagnants.  Nos égoïsmes suicidaires nous poussent au suicide collectif.  À cause d’eux, nous avons élus le MNC et 1960.  Pour eux, ces égoïsmes, nous avons accepté Mobutu en 1965 et Kabila Kabange en 2001.  Entre les deux, nous avons, triomphalement, accueilli Kabila, le père, en 1997.  C’est avec eux que nous accueillons encore aujourd’hui déjà, les fruits des dialogues de la CENCO.  Bien que nous ayons compris que ce dialogue pouvait qu’être une caution de l’immoralité politique, nous ne nous sommes pas interdis de l’adopter, de l’embrasser de nos deux bras à tout un chacun.

Oui, le nègre est à la recherche de ce qu’il récuse en même temps.


Voici ce qu’on peut lire sur la question dans un groupe WhatsApp.

 

J’ai suivi avec émotion Claudy Siarr, Alpha Blondy, Koffi Olomide qui ont exprimé avec beaucoup d’émotion leur cri de cœur sur les révélations de CNN relatives à ce qui se passe en Libye. Et je me suis dit: Senghor avait vu juste: L’ÉMOTION EST NEGRE.

L’émotion est negre !

Les arabes sont ce qu’ils sont, et ce qui survient en Libye constitue ni plus ni moins des crimes contre l’humanité. Cependant les premiers criminels à la source de ces horreurs ne sont-ils pas les dirigeants de l’Afrique noire qui pillent leurs pays, appauvrissent leurs peuples, tuent et créent les conditions inhumaines de vie qui font fuir, de leurs terres, des citoyens désemparés prenant n’importe quelle direction, allant le plus loin possible, pourvu qu’ils quittent leurs propres pays devenus pour eux inhospitaliers. Fuyant l’horreur des supplices leur imposés dans leurs pays, ils tombent dans l’horreur des personnes sans foi ni loi. Ils se sont vus piétiner leurs droits chez eux, ils se voient méconnaître les mêmes droits dans le traquenard où ils tombent.

L’émotion est negre !

L’émotion nous fait voir l’horreur parce qu’ils sont vendus aux enchères, mais la raison devrait nous faire voir qu’ils étaient déjà réduits à l’etat d’esclaves par les tenants du pouvoir dans leurs propres pays.

L’émotion est negre !

L’émotion nous fait voir des personnes portant des plaies non soignées, des visages émaciées par le manque de nourriture, des êtres traités comme des bêtes de somme dans un pays étranger, mais la raison devrait nous faire voir qu’ils étaient dans état pire dans leurs propres pays, leur faciès était plus cachectique, ils ont vécu des supplices autrement plus terribles, ils avaient fui parce qu’ils avaient vu leurs propres frères brûlés vif, tués, leurs sœurs violees par les polices et les armées de leurs propres pays sous la responsabilité ou le commandement de leurs propres dirigeants.

L’émotion est negre !

Evariste Likinda


Seulement, après avoir dit non, qu’attendons-nous avoir comme résultat ? Nous ne sommes qu’une bande de paresseux, de fainéants. Au lieu de payer des avocats pour traduire la Libye en justice, jusqu’à libération totale des prisonniers et au dédommagement de qui de droit pour des morts, malades,handicapés et autre victimes, nous préférons aller vociférer ridiculement devant les ambassades !

Paluku-Atoka Uwekomu

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Libye et racisme…

  1. Pour certains africains, le racisme libyen apparaît comme une conséquence de la mort de Kadhafi, l’africaniste islamiste.
    Que s’est-il donc passé en Libye ? Pourquoi ce retour à la barbarie, ce recul culturel ? D’où vient la déchéance ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s