Scandale banal !

Vers nos sources…

Cet article, banal, va scandaliser ceux qui dorment…

Regarder vers nos sources peut distraire et appauvrir. Il y a certes des solutions à tout problème. Tous les pays, toutes les nations modernes, prennent de plus en plus conscience de la nécessité de renouer avec leurs sources. Vous m’avez bien compris : de rapprocher leurs sources. Les États-Unis d’Amérique sont parmi les premiers. L’Europe est déjà dans les traces du pays de l’oncle Sam. L’Afrique dors et se voit progressivement dépeuplé, sans s’en rendre compte, quand bien-même elle attend de peser 4 milliards dans en 2050. Seulement, le calcul n’est pas tout à fait juste : parce qu’il faut que tous les ascendants connus de nos compatriotes occidentaux soient désormais en Occident et ne rentrent plus en Afrique… Le jeu est clair et franc : il n’y a pas de trucage dans l’affaire, sauf pour ceux qui voient et qui verront encore longtemps des démons partout !

En effet, pour concentrer les familles sur l’essentiel, le travail libérateur, à la source de toute hégémonie, il faut résoudre ses problèmes ombilicaux. Quand les afro-occidentaux n’auront plus à s’occuper de l’Afrique, l’Occident sera relativement – non ! Sérieusement ! – tranquille, sous ce rapport. Les regards tournés vers l’Occident ou vers l’Afrique n’existeront plus ou presque ; et, les 10 à 15 milliards d’Euros annuels que les congolo-belges envoient au Congo par exemple – chiffre à actualiser, serviront très bientôt les citoyens belges ! Ce processus peut-être prudemment et sûrement accéléré pour arrêter le saignement dont on parle avec un relent xénophobe : pour rien.

Bingo ! Il faut voir chaque fois un peu plus loin pour creuser le faussé entre l’Occident et l’Afrique et ne pas permettre à cette dernière de faire concurrence à la première de si tôt. En espérant que cela servent aux africains de comprendre l’urgence de renouer avec leurs sources, mieux de les rapprocher, pour ne pas détourner certains regards et stopper la fuite des capitaux vers d’autres cieux.

Pour notre part, nous l’aurons appris à ceux qui le savaient pas !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s