RDC : maudite et morte !

Le 20 décembre 2016, Joseph Kabila Kabange ne devrait plus être président de la RDC, mais être devenu sénateur à vie.  Quelle grave erreur ?  De toute l’opposition congolaise ou presque ?

En effet, le 17 janvier 2001 déjà, Kabila ne devrait pas être accepté comme président de la RDC.  Cela, pour plusieurs raisons évidentes et claires pour toute cette opposition que nous représentons.  Malgré, présence sur terrain, Kabila a brigué un mandat électif en 2006 et un autre en 2011.  À chaque fois, après tripatouillage et fraudes électoraux de toutes sortes, il en est sorti gagnant !  C’est dire que nous, opposition congolaise ne jouons pas notre rôle efficacement.  Nous ne contrôlons rien, nous ne surveillons rien, nous ne savons pas arrêter l’action d’un régime qui dévie, qui verse dans la dictature, dans le totalitarisme.  Nous sommes une bande d’inutile.

Voici que la Dynamique de l’opposition, comprenant une frange importante de l’opposition, se met à nouveau à se tromper et à tromper notre naïf peuple, lessivé par des régimes de terreurs depuis 1960.  Aujourd’hui, ce n’est plus la chicote coloniale, mais le fusil, la machette, le coutelas, la hache qui nous oblige à la soumission, qui nous coupe le souffle, sans autre forme de procès.  Cette Dynamique de l’opposition pense au 19 décembre 2016, avant de ne penser au 17 janvier 2001.  La Dynamique vit donc politiquement un retard intellectuel de plus de 15 ans.  Il croit réaliser en 2016 ce qui ne s’est pas réalisé pendant 15 ans et ce qu’elle évite de réaliser aujourd’hui par la peur de la mort.

Aucun délai constitutionnel n’est respecté par personne au Congo : ni le pouvoir, ni l’opposition ne s’impose la discipline du respect de la constitution.  Des personnes aux multiples nationalités sont au pouvoir.  Les congolais de la diaspora sont écartés des élections impunément.  Les parlementaires prolongent leurs mandats comme cela leur chante, pendant que le peuple est décimé.  Un assassin avéré est promu sénateur à vie par ceux-là même qui feignent le renier.

Le pays est plus que malade : il est maudit, il est mort.  Ce qu’on peut en attendre : c’est une résurrection.

Par la bouche du Prof. Matungulu : déclaration de la Dynamique de l’opposition.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s