Boga ? Vendu !

Boga est-il déjà vendu ?  À qui et par qui ?  Pourquoi, comment, quand et à quel prix ?

Boga [Notre interlocuteur de terrain, hier] : Ceux qui sont en connivence avec le régime rwandais, ce serait eux qui les (hutus) placeraient à Boga pour éloigner les hutus qui gênent à Kagama.

GPAU [Aujourd’hui] : Je comprends.

Boga,

Je viens de prendre quelques informations supplémentaires sur cette présence hutue dans l’Ituri.  J’en sors fondé pour dire que la source première de notre problème soit la même.  Notre tolérance de l’imposture et de ses complices est ce qui nous vaudra la mort.  Quoi que nous congolais pensions ou disions aujourd’hui, nous sommes les premiers artisans de notre ignominie. Ces dépêches nous sont parvenues de Butembo, de Goma et de Bruxelles.  Elles corroborent toutes la thèse suivante.  L’incompétence, la complicité de l’administration et d’une frange de la population congolaise.

Piégés, nos responsables « patriotes » se trouvent maintenant entre le marteau et l’enclume.  Ils n’avaient pris la peine de nous écouter en 1995, 1997, 2001, 2006, 2011 et 2016.  Le pire dont nous avons parlé en mai 2011 s’approche à grands pas.  Il appert que les autorités du Nord-Kivu soient les plus impliquées dans cette affaire.  Comprenez par là qu’ils se trouvent au front.  Pendant longtemps, ils l’ont minimisée.  Aujourd’hui, ils ne savent plus comment se débarrasser des hutus.  Ces derniers leur pèseraient sérieusement sur les bras.  Ils sont sur le point de se faire prendre dans leur propre piège.  Demain, il ne faudrait pas s’étonner si eux aussi deviennent des meurtriers.  Des assassins, plus meurtriers que les étrangers que nous dénonçons encore jusque ce jour.  La fin pour eux risque de se retrouver être la CPI. Avec les résultats que d’aucuns sait deviner, pour l’avenir du Congo.

Nous avions pourtant rappelé à tous les congolais, en 1994 déjà, notre proposition.  Les étrangers qui convoitent ou désirent notre nationalité, feraient mieux de la demander.  La demander par les voies légales et au grand jour.  La sollicité sans gêne ni honte injustifiés.  Nous sommes et resterons en effet un territoire convoitable en Afrique.  Ne pas prendre place dans espace, c’est, objectivement, se privé d’un certain bonheur.  Pour nous congolais, nous rappelions que nous savons accueillir toute l’Afrique.  Avec nos 2.345.000 km², nous savons contenir sous les 1.154 millions d’africains et leur procurer un vrai bonheur.  Un bonheur que l’on ne trouve pas ailleurs.

Que faut-il pour qu’il en soit ainsi ?  À quelle condition bénéficierons-nous de cet insigne honneur d’être le fondateur des états indépendants unis d’Afrique ?  Comment nous y préparer ?  C’est cela le projet 2014 : passer de l’abjecte république vers une union d’états indépendants.   États indépendants du Congo ou de l’Afrique Centrale d’abord.  En cinq étapes de 10 ans chacune.  Notre proposition précise était de lancer le projet juste après les élections de 2016.  Élections à gagner démocratiquement contre toutes les forces du mal qui pullulent dans notre espace politique.

Mes compatriotes ont choisi de ne pas participer à la rédaction d’un projet de société.  Un projet de société qui soit le plus complet et le plus démocratique que le Congo ait jamais connu.  Cette écriture, nous la voulions se faire en ligne.  Pour elle soupirions pour que la participation fût de 3.000 congolais au moins entre 1999 et 2014.  Les congolais ont fait le même choix que par le passé.  Celui de la paresse qui envoie les paresseux à la géhenne.  Non seulement à l’instant, mais aussi dans l’éternité qui nous attend tous.

Dis-moi, Boga, que pense la population de Boga ?  Que fait-elle pour son mieux-être ?  À ta connaissance, quel soutien efficace pourrions-nous lui apporté ?

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s