J’espère…

Les rumeurs d’abord, laisse entendre que la CENI ne saurait organiser les élections qu’en 2018.

J’espère que plusieurs de nos combattants et résistants, ou tout autres compatriotes,  incrédules se rendront compte, maintenant seulement, de la solidité de nos prédictions.  Le pouvoir va gagner cette partie-ci, si nous ne décidons pas de le combattre DÉMOCRATIQUEMENT !

Chers frères, il n’y a pas 42 chemins pour venir à bout de notre ennemi, démocratiquement, à ce stade-ci.  C’est commander à nos parlementaires de l’opposition, quelque minoritaires que nous les croyons être, à déposer une motion de censure contre le gouvernement après une campagne conséquente et intelligente auprès des parlementaires de la majorité.  Ce gouvernement qui a beaucoup de défaillance.

Le président dissoudra le parlement enfin de compte ; une fois, mais pas la deuxième fois…  J’espère que cela est claire pour tous !

Article 147 de leur constitution

Lorsque l’Assemblée nationale adopte une motion de censure, le Gouvernement est réputé
démissionnaire. Dans ce cas, le Premier ministre remet la démission du Gouvernement au
Président de la République dans les vingt quatre heures.
Lorsqu’une motion de défiance contre un membre du Gouvernement est adoptée, celui-ci est réputé démissionnaire.

C’est ici que leur président va être coincé, chers frères :

Article 148 de leur constitution

En cas de crise persistante entre le Gouvernement et l’Assemblée nationale, le Président de la République peut, après consultation du Premier ministre et des Présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, prononcer la dissolution de l’Assemblée nationale.
Aucune dissolution ne peut intervenir dans l’année qui suit les élections, ni pendant les
périodes de l’état d’urgence ou de siège ou de guerre, ni pendant que la République est dirigée par un Président intérimaire.
A la suite d’une dissolution de l’Assemblée nationale, la Commission électorale nationale
indépendante convoque les électeurs en vue de l’élection, dans le délai de soixante jours
suivant la date de publication de l’ordonnance de dissolution, d’une nouvelle Assemblée
nationale.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s