L’ONU commence à comprendre !


Dieu soit loué !  L’ONU commencerait à comprendre ce que nous lui expliquons depuis 1994, depuis la guerre hema-lendu.
On ne peut prétendre faire droit en tirant sur les rebelles comme sur des bêtes de chasses : les rebelles sont rebelles parce qu’ils s’insurgent – au départ – contre ceux qui s’arrogent le droit de tirer sur un peuple qu’ils soumettent lâchement !
Les pays de l’ONU, commencent à comprendre que nous avons raison !
La rébellion n’est pas la solution, n’est pas juste, elle est une autre dictature et est abjecte, dans tous les cas !
Cependant, tant que ce sont des fils du pays, il faut les contraindre à user de leurs droits de citoyens et leur refuser le droit de tuer arbitrairement, comme ceux qu’ils prétendent combattre !
Il ne faut pas, on ne peut pas confondre rebelle et occupant !
Un rebelle est un citoyen en désespoir de cause, qui manque la maîtrise de soi. Pourquoi est-il dans le désespoir : telle est la question à résoudre rapidement, mais démocratiquement. Sinon, nous ne résoudrons rien : nous susciterons d’autres rébellions !  Et nos fils en mourrons !
Al-hadji Kudra Maliro

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.