Mort naturelle ou provoquée ?

Le gouverneur de l’Equateur, Louis Alphonse Koyagialo, est décédé dimanche 14 décembre en Afrique du Sud où il suivait des soins depuis plusieurs mois. Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, l’a annoncé sur Radio Okapi..

« Malheureusement, je dois confirmer le décès du gouverneur Koyagialo en Afrique du Sud aujourd’hui. Nous sommes ravagés par cette triste nouvelle. Le gouverneur Koyagialo comme homme politique et comme administrateur était l’un des meilleurs d’entre nous. C’est quelqu’un que j’ai fréquenté, que j’ai appris à connaître. C’est une très triste nouvelle pour ce pays », a déclaré Lambert Mende.

Au sujet du programme des funérailles, il a dit attendre que la famille du défunt et le gouvernement le publient.

La maladie l’éloigne de sa province

Élu gouverneur de l’Equateur en juin 2013, Louis Alphonse Koyagialo a souvent été éloigné de sa province à cause des problèmes de santé.

Il quitte l’Equateur pour la première en septembre 2013 pour se faire soigner à Kinshasa et en Afrique du Sud. Il y rentre en mars 2014.

De nombreuses personnes viennent l’accueillir à sa descente d’avion à Mbandaka.

A (re)Lire: Equateur: le gouverneur Koyagialo de retour à Mbandaka

Mais il n’y reste pas longtemps.

Quelques semaines après, il est obligé de quitter l’Equateur pour se faire soigner. Il ne rentrera pas cette fois-ci pour diriger cette province à la tête de laquelle il a été porté en 2013.

Long parcours dans la territoriale

Louis Koyagialo né à Yakoma le 23 mars 1947. Il est licencié en Droit de l’Université de Lovanium [aujourd’hui Université de Kinshasa, Unikin]. En 1972, il travaille comme conseiller juridique à l’Office national de logement (ONL). Il rejoint l’année suivante le ministère des Affaires sociales.

Réputé pour son expertise dans la territoriale, carrière qu’il embrasse en 1979, d’abord comme directeur de région au Katanga (appelé alors Shaba), Louis Alphonse Koyagialo devient ensuite commissaire sous régional de Likasi (1980 – 1982), puis commissaire urbain de Lubumbashi jusqu’en 1985.

Il devient ensuite vice-gouverneur du Kasaï-Oriental et du Kivu. Entre 1986 et 1990, Louis Alphonse Koyagialo occupe le poste de gouverneur du Katanga.

Gouvernement

Cadre de la Majorité présidentielle, Louis Koyagialo est nommé vice-Premier ministre et ministre des Postes et Nouvelles technologies de communication du gouvernement Muzito III en 2011.

En mars 2012, il est nommé Premier ministre intérimaire de la RDC en remplacement d’Adolphe Muzito, élu député.

radiookapi.net

QUI ETAIT KOYAGIALO NGBASE TE GERENGBO ?

QUI EST LOUIS ALPHONSE KOYAGIALO ?
Louis Alphonse Koyagialo Ngbase te Gerengbo est un politicien congolais. Il est Premier ministre par intérim de la République démocratique du Congo du 7 mars 1 au 9 mai 2012. Il était le vice-Premier ministre et ministre des Postes et Nouvelles technologies de communication du gouvernement Muzito III depuis septembre 2011.
Koyagialo provient de la même partie de l’Equateur Province de président Mobutu Sese Seko. [2] Sous Mobutu, Koyagialo a été gouverneur de la province du Shaba (rebaptisé depuis que la province du Katanga) de 1986 à 1990. [3] [4]

En Avril 2006, il a publié un livre décrivant le massacre des étudiants à l’Université de Lubumbashi. Le livre prétend que seul un étudiant est connu pour avoir trouvé la mort. [5] Il s’agit de la position officielle du gouvernement. D’autres sources donnent des estimations divergentes du nombre d’étudiants qui sont morts, avec Amnesty International suggère que le chiffre est entre 50 et 150.
Koyagialo a été nommé Secrétaire général par intérim de cartel politique du président Joseph Kabila. Dans un remaniement mineur a annoncé le 11 Septembre 2011, il a été nommé vice-premier ministre et ministre des PTT. [2] Le 14 Octobre 2011, il a visité le siège de la Commission électorale nationale indépendante, CENI, de signer le Code de conduite pour le haut -élections à venir au nom de Joseph Kabila, qui n’a pas assisté en

wikipedia.org

Lu pour vous par Yves malou Papa2Bebe
[03:12:03] Banduenga Pauline Muabenga – Fixe: https://kinshasamakambo.files.wordpress.com/2014/12/koya-2.jpg?w=849&h=638

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Assassinats politiques, Province de l'Equateur, RDC. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s