Anniversaires, fêtes de mariage, levées de deuils coûteux

Stopper les anniversaires, les fêtes de mariage, les levées de deuils inutilement coûteux, juqu’à la libération totale de la RDC de l’ignorance, de la trahison, de la médiocrité, l’esclavage, de la colonisation, de la dictature et de l’imposture est une autre façon de lutter, démocratique, responsable, libre, citoyenne, intelligente, sage…

Les orgies de nos fêtes, coûteuses, parfois, très couteuses mêmes, souvent abrutissantes voire nocives, par leurs distractions, mensonges et empoisonnements, sont certainement à éviter.

Or, la RDC a besoin de 1424 milliards de dollars, au strict minimum, pour entrer dans le concert des nations qui vivent, qui fêtent !  Il faut donc indiquer à notre peuple la voie par excellence pour avoir nos 1424 milliards et non pas le quémender, nous qui sommes si riches !

Nous vous livrons ci-dessous, notre quelques postings apparus ce jour sur notre mur Facebook.

Les 85% pourcents des congolais, qui se disent chrétiens, s’y retrouveront certainement !  Notre voeux est que Dieu bénisse le Congo.  Notre connaissance est qu’il y a des conditions scripturaires à remplir…

Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu Boire et se réjouir pour un anniversaire, pendant que nos frères meurent, sont violés, sont pillés, sont abrutis, sont empoisonnés, sont brutalisés, sont envoyés en exil et violentés ; est-ce responsable, juste, chrétien et civique ?
Nous ne prônons pas la violation des droits individuels, familiaux ni amicaux, mais nous invitons à investir dans la vraie fête : celle que nous aurons quand l’imposture, la colonisation, l’esclavagisme, la dictature et le médiocrité seront du passé ! Oui, je PROPOSE que nous arrêtions avec les anniversaires, ces orgies, ces réjouissances inopportunes, le temps de libérer notre pays. La libération démocratique, c’est au moins 1000 milliards de dollars à sortir de nos poches, chaque année ; de nos poches, nous, congolais ! Il faut avoir le courage de le RECONNAITRE, de le DIRE et de le FAIRE. C’est aussi cela, la vraie fête d’un anniversaire, d’un pays qui comprends qu’on ne danse pas quand il y a deuil, mais quand on est libéré : nous avons le choix..

Patricia Nkunda Bonaniv a ma cherie, tata patricia etait en colonie de vacances avec les anges de la paroise St Joseph…..je gardes ton cadeau princesse!

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Anniversaires, Budget national, Culture, Culture congolaise, Deuils, Fêtes, Mariages, Orgies. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s