BENI

Cette page conçue et régulièrement mise à jour avec la participation de Monsieur Nick Junior Vusindi Athoms, répondant de l’EAE ASBL à Beni, membre de Kongo ya Sika.

Que proposons-nous comme démarche pour le développement intégral et endogène de la ville de Beni et aux administrations des localités qui jouxtent cette ville ?

Liste des projets en cours ou proposés à la mairie de la ville de Beni et aux administrations des environs immédiats de Beni

Projets Descriptions
CNTIC Ce projet vise, à terme, la création, dans la villedeBeni ou dans ses environs immédiats, d’au moins trois unités de production en technologie de pointe : électronique, télécommunications et informatique.  ContrairementauCNTIC/Kanda,deBunia, etauCNTIC/Muzebere,deButembo ;leCNTIC/Beni est virtuel et le restera jusque, au plus tôt, le 31 décembre 2016.  Les deux premières phases s’exécutent totalement en ligne : pas de bureau local dédiéauCNTIC/Beni.  Ce n’est qu’à la troisième phase qu’un bureau local s’imposera.Le projet comporte 4 phases :

  • Formation, instruction et éducation des bénéficiaires finaux et des professionnels des secteurs visés.  Dans cette phase, tout le travail s’effectue par Internet.  Aucune infrastructure propre n’est nécessaire.  Des locations d’espaces sont possibles pour les circonstances.  C’est notre façon de gérer la ressource financière et la ressource sécuritaire.
  • Production de logiciels appropriés.  Dans cette deuxième phase aussi, le CNTIC de Beni n’a pas besoin d’une infrastructure propre : tout le travail se passe sur la toile, dans le nuage.
  • Montage de matériel des secteurs des plus hautes technologies.
  • Production de matériel respectant les normes les plus strictes du monde dans les secteurs adoptés.
Habitat L’objectif est de procurer à chaque ménage une villa moderne, spacieuse, salubre et fonctionnelle.  Un minimum de 25 m² par membre du ménage, une cuisine intérieure, une salle de séjour, une salle à manger, une chambre pour parents, une chambre pour garçons, une chambre pour filles, une chambre pour visiteurs, un magasin, un bureau et un garage, soit deux salles de bain avec toilettes soit deux douches chacune avec toilette, de l’eau courante, de l’électricité, l’internet, la télévision, le fax et le téléphone.  Cela forme le minimum à trouver dans la villa familiale.Les phases de ce projet comportent :

  1. La mobilisation des habitants autour du projet : association, engagement ;
  2. La dotation de la ville d’une unité ou de plusieurs unités de production de matériaux de construction pour Beni-Lubero ou pour le Kibali-Ituri (Ituri+Nord-Kivu) ;
  3. La finalisation de la préparation technique et culturelle à l’accueil des villas ;
  4. La construction des villas.
Eau Le projet vise le déploiement dans la ville de Beni et dans ses environs immédiats d’un réseau complet d’alimentation en eau potable au bénéfice de tous les ménages et de toutes les entreprises.Les phases de ce projet sont :

  1. La mobilisation de la population autour du projet ;
  2. La rédaction d’un projet complet du projet d’adduction d’eau ;
  3. La mobilisation des ressources locales ;
  4. La mobilisation de crédits extérieurs à la ville ;
  5. Le lancement du projet ;
  6. La remise du projet à la ville et ses environs immédiats.
Hydroélectricité Le projet vise la fourniture, d’office, de l’hydroélectricitéprioritairementdans toute la ville de Beni et dans tous ses environs immédiats, à tous les ménages et à toutes les entreprises.  Chaque ménage doit disposer d’une réserve de puissance d’au moins 11 kW.  Tout l’électroménager de base (Four, taque de cuisson à 4 plaques, lessiveuse, sèche-linge, lave-vaisselle, frigo, congélateur, multi-robot ménager, four à micro-onde ou électrique, aspirateur, etc.) doit être impérativement accessible dans l’offre aux ménages.  La réserve pour les entreprises doit être au moins égal à 7 fois la réserve prévue pour les ménages.Les phases de ce projet sont :

  1. La mobilisation de la population et des industriels et des porteurs de projets ;
  2. La rédaction d’un projet complet de cette hydroélectrification ;
  3. La mobilisation des ressources locales ;
  4. La mobilisation des ressources extérieures ;
  5. Le lancement du projet ;
  6. La remise du projet à la ville et ses environs (Aux bénéficiaires directs du projet.).
Coopératives Ce projet vise l’ERADICATION du chômage dans la villedeBeni et dans ses environs immédiats.  Dans untravailcollaboratif, qui implique les chômeurs, l’EAE ASBL, les opérateurs économiques locaux, les églises et les administrations locales, le projet prévoit l’organisation de :

  • Une recherche active du travail par les chômeurs pour eux-mêmes, avec le soutien éventuel de l’EAE ASBL et de s acteurs précités ;
  • Une création volontaire, libre, accompagnée du travail, par les chômeurs avec le soutien des administrations locales et des organismes de financements : administrations publiques, bailleurs de fonds étrangers, entreprises locales ou extérieures à la ville ;
  • Une utilisation des technologies de pointe dans le cadre de sa gestion et notamment l’informatique en nuage, tant pour le travail collaboratif que pour la publicité en ligne ;
  • La mobilisation et l’organisation des populations en coopératives pesantes, par la fédération des ressources, pour accroître les poids des projets, l’expertises et les capacités des parties prenantes.

Le plan de travail prévoie :

  1. La rédaction d’un projet global ;
  2. La mobilisation des bénéficiaires directs ;
  3. La rédaction des projets spécifiques ;
  4. Les concertations avec les administrations ;
  5. La mobilisation des ressources ;
  6. Le lancement des projets ;
  7. L’évaluation du projet global ;
  8. La remise du projet global à la ville et à ses environs.
Stages Cette initiative vise l’occupation des diplômés qui sont au chômage par des travauxd’utilitépublique rentables.

  • Conception et conduite d’enquêtes dans la ville dans le cadre des projets de développement local ;
  • Participation active à l’amélioration du projet de développement global proposé par l’EAE ASBL à la ville de Beni et à ses environs immédiats ;
  • Conception et remplissage de bases de données, de banques de données sur la ville de Beni et ses environs immédiats ;
  • Développement d’applications de gestion pour les acteurs du développement de la ville de Beni.

Les phases prévues sont :

  1. Identification des besoins en stagiaires dans le projet global de développement proposé par l’EAE ASBL à la ville de Beni et à ses environs immédiats ;
  2. Proposition des descriptions des fonctions (Enquêteurs, gestionnaires de bases de données, encodeurs, gestionnaires de sites, gestionnaires de réseaux informatiques, gestionnaires de réseaux sociaux, etc.) ;
  3. Recrutement des stagiaires ;
  4. Formation préliminaires ;
  5. Lancement des activités ;
  6. Évaluations en temps réel des succès et échecs ;
  7. Publication en temps réel  des résultats obtenus accomplis sur tous les plans : technologique, social, politique, économique, culturel, etc. ;
  8. Automatisation des processus ;
  9. Etude d’un plan de conversion des stagiaires en employés ou en étudiants.

Caractéristiques communes à tous les projets

  1. Tous les projets proposés jusqu’ici sont à exécuter dans le cadre de l’EAE ASBL, au sein d’un bureau virtuel lancé depuis le 16 avril 2015, pour en assurer la neutralité politique et en réduire les coûts au strict minimum.
  2. La participation active des beninois sera préalablement acquise avant d’engager n’importe lequel des projets spécifiques avec eux et pour eux.
  3. Les bénéficiaires directs des projets, les beninois, prendront en charge, définitivement, tous les coûts des projets.  Ils pourront, bien entendu, bénéficier des aides, des prêts ou des crédits, en fonction de la nécessité et de l’opportunité.
  4. Les administrations locales seront sollicitées, systématiquement, pour l’accompagnement du projet (des projets) amorcé(s) dans la ville, sans être dans le devoir de débourser un seul sous.

Etat d’avancement du projet

  1. Un partenaire local trouvé.
  2. Une enquête préliminaire menée sur les 10 fléaux de la ville.
  3. Un projet pilote pour l’éradication du chômage à l’étude.
  4. Une demande d’autorisation d’activités de l’EAE ASBL introduite à la mairie de la ville de Beni : blocage au niveau de légalisation des statuts.
  5. Démarches complémentaires exigées par la mairie de Beni (RDC) en cours à Bruxelles (Belgique).
  6. Un espace web créé sur l’Internet pour ce projet : la page présente et les pages liées.
  7. Une école est en voie de bénéficier du projet CNTIC…
  8. Statuts avec avec appostice du Ministère des Affaires Etrangères belge déjà soumis au notaire et au maire de la ville de Beni (novembre 2014).
  9. Le complexe scolaire BIS, Beni International Schools, bénéfice de 12 mois d’abonnement à une connexion Internet en 3G par modem USB, depuis le octobre 2014.
  10. 16 avril 2015, ouverture du bureau virtuel, accessible, par chat, sur Skype, sur rendez-vous uniquement :  pseudonyme = vusindi1.
  11. Vendredi, 29 mai 2013 à 13h30, nous avons décidé de ne plus travailler avec Monsieur Junior Vusindi Athom’s et de trouver un autre partenaire local pour notre bureau virtuel de Beni.

Un commentaire pour BENI

  1. Ping : Bureau virtuel | Projet 2014

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s