Mardi, 6 mai 2014 – ils se sont dits…

Jonh Kerry est-il le valet de JKK ?

[05-05-14 00:33:15] GENERAL-KAWELE -KATA -MOTO – Seba Siao: JOHN KERRY A CONJUGUE LE SALAUD RWANDAIS HYPOLITE KANAMBE SOIT DISANT KABILA AU PASSE
[05-05-14 13:03:53] GENERAL-KAWELE -KATA -MOTO – Seba Siao: BREAKING NEWS BABIN MASOMBO INTERPELLE SASSOU SUIVEZ CA  http://www.youtube.com/watch?v=BnjO8r1hWuo&feature=player_detailpage
[05-05-14 21:21:59] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu: [lundi 5 mai 2014 18:15] Mokili Mungunuti David:

<<< UN CONSERVATEUR A IMITE LA SIGNATURE DU GOUVERNEUR BAMANISA A MAHAGI

COLLECTIF « SAUVONS LE CONGO-KINSHASA, CSC_Kin en sigle», une organisation congolaise de droit de l’homme, de la démocratie et bonne gouvernance basée dans le Territoire de  Mahagi  en Province orientale CREE A 2009, vient de publier ce 28 Avril 2014 un rapport intitulé « La mauvaise gouvernance foncière de la Division des Titres Immobiliers de la Circonscription Foncière de Mahagi-Djugu: Echec de la réforme de l’Administration Publique prônée par Jean Bamanisa Saïdi ».

Se confiant à la presse ce lundi lors de la présentation dudit rapport, MOKILI MUNGUNUTI David, Directeur Exécutif de cette organisation citoyenne a dit que ce rapport s’inscrivait dans leur programme de renforcement du contrôle citoyen et de la bonne gouvernance dans le district de l’Ituri poumon économique de la province orientale.

Il ressort de ce rapport que les responsables de la division des titres immobiliers de la circonscription foncière de Mahagi-Djugu Florent PAGO MADUALI et son intérimaire Justin ADUBANG’O ont adopté la mafia ; le faux en écriture, le détournement des deniers publics et privés, l’usurpation des fonctions publique, le trafic d’influence et l’outrage à l’autorité publique comme mode de gouvernance depuis 2011 à 2014. Plus de cinquante faits infractionnels sont relevés dans ce sens en leur charge alors qu’on s’attendait à une rigueur du Gouvernement Bamanisa.

Pour le Collectif « Sauvons le Congo-Kinshasa »,  alors que le Gouvernement Bamanisa prône la réforme de l’administration publique, cette organisation accuse le Gouverneur de Province et le Ministère des affaires foncières de laxisme et d’abstention coupable et, dans une lettre de transmission du rapport au président de l’organe délibérant de la Province Orientale, MOKILI MUNGUNUTI David plaide pour que l’Assemblée Provinciale puisse interpeller le Gouverneur de Province et son ministre des affaires foncières sur l’état de lieu de la réforme de l’administration publique et la gouvernance foncière de la Division des Titres Immobiliers de Mahagi-Djugu. Il y a lieu de croire que le Gouvernement provincial ne contrôle pas les agents dans l’exercice de leurs fonctions, ce qui est une opinion contraire à la logique.

Nous nous trouvons donc devant un paradoxe qui ne dit pas son nom : au même moment le Gouverneur de province est en train de prôner la réforme de l’administration publique comme pierre angulaire de son mandat, c’est alors que l’administration en générale et particulièrement l’administration foncière est devenue « une administration de la rue » une administration sui generis et très agressive caractérisée par l’enrichissement sans cause, le trafic d’influence, le clientélisme et le copinage.
Nous nous étonnons du fait qu’il soit nommé le chargé d’étude du contentieux foncier au Gouvernorat de Kisangani parce qu’il a épaulé le Gouverneur en signant a sa place ! Quel conseil il va donner au gouverneur ? ATTENDONS LA RIGUEUR DE JBS CONTRE LES ANTI VALEURS ET LES LAISSER ALLER !

COMME RECOMMANDATIONS DU COLLECTIF «SAUVONS LE CONGO-KINSHASA» :

Qu’une mission d’enquête et de contrôle du Gouvernement Provincial et de l’Assemblée Provinciale vienne sur terrain pour palper du doigt ces réalités car il ne faut pas imiter les signatures du gouverneur;

    Qu’on nous affecte un conservateur parmi les agents compétents et qui ont un niveau et le profil requis pour être conservateur qui sont ici à Mahagi à la place de Monsieur PAGO Florent déserteur qui travaille au même moment au ministère provincial et comme conservateur de Mahagi résidant à Kisangani comme si le pays lui appartenait seul en travaillant sans verser les fonds au trésor public car on ne peut supporter le détournement des fonds de l’Etat; Il y aurait a Mahagi des agents qui ont fait le droit foncier et notariat comme PAGO ;

    Que justice soit faite pour ces multiples faux, détournement de fonds publics et usurpation de fonction car personne n’est au-dessus de la loi car il a imitée la signature du Gouverneur de Province sur le dossier de la concession de NDABAZAKI;

    Nous demandons au Gouverneur de Province de signer un arrêté provincial portant création d’une agence provinciale de contrôle citoyen et de la moralisation de la vie publique pour la promotion de l’éthique et la lutte contre la corruption en Province orientale car Il faut une forte moralisation de la vie publique étant donné que certains individus sont devenus plus forts que l’Etat,
[05-05-14 21:29:49] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu: Dans l’Orientale, les gens vivraient donc dans l’espoir d’un changement avec le régime de Kinshasa, à 2 ans des élections prochaines de 2016.
Le travail d’instruction de notre peuple est d’une importance telle que nous devrions tout arrêter pour nous consacrer à l’instruction, à la formation et à l’éducation de notre peuple qui creuse lui-même sa tombe.

Que faut-il pour que les congolais soient unis ?
[05-05-14 21:32:39] GENERAL-KAWELE -KATA -MOTO – Seba Siao: ALLERTE ROUGE  ROUGE  COMBATTANTS  SOYONS UNIS POUR DECAPITE KANAMBE  http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=FN36hEjq7lU
[05-05-14 22:06:53] Jacques Buhendwa: Paluku, dans le dossier Bamanisa nous presente un recul par rapport aux objectifs de votre mouvement: preparer les Zairois a organiser des elections dignes pour elire des personnes dignes sur base des lois dignes pour mieux developper le pays dans la dignite. Just help people to focus on that till they understand what tehy  need to do to get to that goal.
[05-05-14 22:30:18] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu: Jacques, relis mon commentaire.  Je ne parle pas de Bamanisa – que je connais très très peu pour me prononcer sur ses intentions intimes, mais plutôt des gens de l’Orientale, dont je connais l’âme, parce que c’est ma province d’origine, que j’ai vecu pendant 32 ans.
Quant à ce qui est de l’initiative de Bamanisa dont tu parles, avec avec approbation, est-elle réaliste, tant que l’on est gouverneur du régime de Kinshasa, qui participe à la décimation de mes frères de l’Orientale comme des autres provinces du Congo ?  Ils sont nombreux ceux qui essaient, en toute honnêteté, de toute bonne foi, d’apporter un changement du dedans des systèmes qui se succèdent à Kinshasa, depuis 1960.  Nous connaissons ce qu’ils ont définitivement récolté ; du moins jusqu’ici.  Citons Lumumba, Mobutu et Kabila.
Dear brothers, can we reasonably pretend to help people focus on peace and development while we are at the service of colonization, dictatorship and imposture?
[05-05-14 22:59:06] Jacques Buhendwa: Yes I like this. Thank you.
[05-05-14 23:32:43] GENERAL-KAWELE -KATA -MOTO – Seba Siao: Quatre mille cinq-cents quatre vingt six Congolais expulsés d’Angola sont rentrés en RDC par le poste frontalier de Yema, en territoire de Muanda (Bas-Congo) depuis le début de l’année 2014, indiquent des sources sécuritaires dans cette province. Pendant la même période, en 2013, leur nombre était estimé à quelque 3 000. Comme l’année dernière, les ONG locales déplorent les conditions dans lesquelles se déroulent ces expulsions.

Tous les jours, de nouveaux Congolais sont expulsés de la province angolaise de Cabinda pour séjour irrégulier dans ce pays.

D’après un rapport des services de sécurité du Bas-Congo, ils étaient 1 110 au mois d’avril, 783 en mars, 1 106 en février et 1 587 en janvier.

Selon des ONG, les expulsés sont dépouillés de tout et parfois battus. D’autres passent plusieurs jours, voire des mois, dans les prisons angolaises avant d’être reconduits à la frontière. Ces organisations signalent aussi des cas de viols et autres violences sur les femmes.

Pour sa part, la société civile du Bas-Congo déplore le manque de structures locales pour accueillir ces expulsés. Elle invite les autorités congolaises à installer des centres permanents d’accueil des refoulés à Muanda et d’établir des consulats de la RDC dans les villes angolaises de Cabinda, Soyo et Uige.

En 2013, des milliers de Congolais avaient été expulsés de l’Angola dans des conditions décrites comme inhumaines par les organisations de la Société civile.

Le nombre d’expulsions record avait été atteint en mai 2013 lorsque 52 231 Congolais avaient été expulsés en trois semaines de l’Angola, via le poste frontalier de Kamonia, dans le Kasaï-Occidental.

Médecins du Monde s’était inquiété de l’afflux massif de ces expulsés, dans des conditions souvent violentes.

Rira bien qui rira le dernier
[05-05-14 23:36:41 | Edited 23:40:18] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu: =====================================================
L’Angola croit ainsi se mettre en sécurité, mais ne se rend pas compte qu’il favorise l’adhésion prochaine de Cabinda à l’Union des Etats Indépendants du Congo ou de l’Afrique Centrale.
[05-05-14 23:39:53 | Edited 23:44:15] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu: Des informations en notre possession depuis les années 2010, il ressort que plusieurs cabindais attendent de devenir congolais-Kisashasa, dès que possible.  Il faut donc se préparer à ce que le peuple cabindais, ouvrant les yeux davantage, demande, officiellement, demain, lorsque JKK ne sera plus là, de devenir congolais, en passant par une procédure propre, reconnu par les Nations Unies !  Une situation que nous, dans le cadre du Projet 2014, nous préparons à gérer avec la plus grande sagesse, sachant que le Congo mis en ordre, plusieurs nous rejoindrons.  Il faut se préparer à accueillir tous les peuples assoiffés de paix et de progrès, non plus dans le désordre, mais dans l’ordre ; pour le bien de l’Afrique Centrale.
[05-05-14 23:46:22 | Edited 00:01:04] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu: Nous ne devons pas oublier qu’avec nos 2 345 000 km², nous pourrions absorber toute l’Afrique sur notre territoire !  700 millions d’habitants sur le territoire de la RDC : c’es la norme pour un développement soutenu !  Avec nos 35 habitant au km², nous avons une excuse d’avoir difficile à nous organiser !
[00:01:15 | Edited 00:06:08] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu: Rira bien, qui rira le dernier chers comptatrions. L’Esprit me dit que Congo Kinshasa rira le dernier : mais pas encore maintenant ; pas dans vingt ans ni dans 30 ans…  Mais ce temps viendra ; parce que, si je discerne bien, Christ ne sera pas encore de retour dans 50 ans ; bien qu’il soit indubitable qu’il tarde à venir pour faire grâce à l’homme qui est lent à comprendre l’amour divin…
[00:13:21] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu: Micro ya pasteur Bobo : https://www.youtube.com/watch?v=DEYmEg91g7w.  Quand la politique s’y mêle.
[01:20:01] GENERAL-KAWELE -KATA -MOTO – Seba Siao: BANDEKO TOZOPUSANA TOKOMI NA PORTE D’ENTRE NA KONGO ZAIRE. BOLANDA NA BOKEBI NIONSO                                                                                                                       http://www.youtube.com/watch?v=0bNjn3ibhHo
BOYOKA JOHN KERRY NA BOKEBI NIONSO BIKUKE YA BONSOMI NA BISO MPE YA MBOKA EBANDI KOMONANA MPE TOKOFONGOLA YANGO BISO MOKO BANA NSOMI  YA KONGO ZAIRE                                                                                  http://www.youtube.com/watch?v=ZImgf2-Zyso
[15:37:29] GENERAL-KAWELE -KATA -MOTO – Seba Siao: BREAKING NEWS  KINSHASA)- Une centaine des femmes de l’opposition politique en colère avec des banderoles taxant ‘‘Sassou de dictateur, Sassou assassin’’ et scandant des chansons hostiles au régime de l’autre rive, ont organisé un sit-in lundi devant l’ambassade du Congo-Brazzaville sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa.

Elles ont déposé un mémo au bureau de l’Onu exigeant à la communauté internationale d’agir pour stopper le carnage des rd-congolais à Brazzaville.‘‘L’opération d’expulsion des rd-congolais déclenchée en fin du mois d’avril 2014 par le gouvernement de Brazzaville demeure aux yeux de l’opinion, un acte criminel qui ne peut que révolter les âmes éprises de paix et d’humanisme et mérite à cet effet d’être dénoncé, condamné et sanctionné’’, peut-on lire dans leur document. Regroupées au sein de la tribune des femmes politiques de l’opposition, ces femmes ont condamné l’hypocrisie et le silence de la communauté internationale suite aux violences subies par leurs concitoyens à Brazzaville.

Dans leur mémo, elles ont interpelé à haute voix les acteurs tant nationaux qu’internationaux spécialisés dans le secteur ‘‘d’actionner les mécanismes nécessaires en leurs pouvoirs respectifs, pour que l’opération macabre-Mbata ya bakolo ne reste pas impunie’’. Le président Dénis Sassou Nguesso et son régime, a rappelé Fifi Osambia, secrétaire exécutive nationale du Mlc de Jean Pierre Bemba, sont auteurs de plusieurs crimes. Elle comme ses collègues  Mamie Kanku de l’Unc de Vital Kamerhe et Charlotte Masiala de l’Ecidé de Martin Fayulu, ont rappelé aux Nations Unies, le triste feuilleton des disparus du Beach de Brazzaville en 1997.

Un exemple pour nos partis politiques et nos leaders
[15:40:30 | Edited 16:02:01] Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu: Un rare congolais à avoir une pensée, une idéologie écrites : Monsieur Mfumutoto. https://www.youtube.com/watch?v=5ZESI4Eab0M
Dans ce discours vous trouverez les points de convergence avec notre Projet 2014.
1. il énonce les conditions du respect du congolais
2. il dénonce les coupables dans l’ignominie que nous connaissons
3. il explique la « triade » propre à la 3ème Voie dans la perspective d’un libération du congolais…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s