Katumbi : inaccessibles 6 conditions…

[7/14, 11:32] ‪+243 999 608 728‬: RDC: LES SIX CONDITIONS DE MOISE KATUMBI POUR LES ELECTIONS DE DECEMBRE 2018

Le Président de la plateforme Ensemble pour le Changement réagi par rapport aux déclarations du Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guterres qui a annoncé depuis New-York le jeudi 12 juillet que le Président Kabila va annoncer prochainement des décisions importantes.

Moise Katumbi sur son compte twitter pose six conditions sur l’organisation des élections de décembre prochain.

  1. Sans Joseph Kabila
  2. Sans machine à voter
  3. Sans report
  4. Sans bloquer de candidats

  5. Sans tricherie

  6. Et sans fichier électoral corrompus.

Le Président Kabila à jusqu’au 19 juillet pour livrer son discours sur l’etat de la Nation devant le congrès.

Par Frank Wasanga
[7/14, 13:03] Paluku-Atoka Uwekomu: Comme aucune des six conditions ne saurait être réunie, Katumbi a-t-il déjà tiré les conséquences de ses exigences ?

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Les fétiches arrangent…

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Construit chez autrui…

Qui construit chez autrui, construit pour autrui !


C’est le deuxième cas dans les Émirats Arabes Unis du président angolais, après le mois dernier les autorités locales ont confisqué les 4 bâtiments gratte-ciel à Dubaï ; cette fois, c’est un hôtel 5 étoiles à Abu Dhabi.

Ces 4 bâtiments ont été construits à Dubaï et sont la propriété de José Eduardo Dos Santos, font partie d’eux : Bureaux, magasins et appartements en location. En ce moment ils sont fermés parce que le Cheikh Mohammed le prince de Dubaï, n’a pas accepté qu’un président ait un tel investissement dans sa terre, selon lui ainsi il serait en train de faire pacte avec les corrompus qui apportent leurs peuples, il n’est permis à Dubaï d’acheter un appartement De T3 ou louer un manoir pendant 5 ans maximum.

Cet hôtel confisqué a été construit au nom de la femme d’affaires de 27 ans nièce du chef de la maison militaire de la République D’Angola. Comme il existe un processus top secret de recherche des hommes d’affaires africains au moyen-Orient en relation avec le FBI, cette femme d’affaires tombe dans le système. Des enquêtes ont été menées dans les dossiers de la société propriétaire de l’hôtel. Il y a les noms de J.E. Santos comme étant un actionnaire de 75 %, 15 % h.v. kopelipa et 10 % la nièce du kopelipa, amoureux du j.e.santos ; dai les activités L’hôtel a été fermé.

Convoquée par la femme d’affaires pour faire des déclarations, le venezuela n’a pas comparu à la date prévue. Les autorités des Émirats ont invité les autres associés majoritaires à venir pour expliquer l’origine des valeurs de la construction de l’hôtel de 80 étages et comme d’habitude ont envoyé un avocat portugais. Malheureusement sans succès, car la loi islamique ne permet pas d’avocats en cas de corruption.

Ainsi, l’hôtel a été confisqué au gouvernement d’Abu Dhabi et le compte bancaire de l’hôtel a été bloqué, où une valeur de 65 millions de dollars a été trouvée.

Celui-ci sera transféré aux réfugiés syriens en Turquie. https://www.facebook.com/100001398173284/posts/1812432945479960/

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Infusion chaude de citron !

D’un contact WhatsApp

Le sujet est très important Veuillez poster le message sur le plus grand nombre de vos connaissances:

«Les morceaux de citron dans un verre d’eau chaude peuvent vous sauver pour le reste de votre vie», explique le professeur Chen Horin, directeur général de l’hôpital militaire de Pékin.

Même si vous êtes occupé, vous devriez regarder ce message et le transmettre aux autres!

Les citrons chauds peuvent tuer les cellules cancéreuses!

Coupez le citron en trois morceaux et placez-le dans une tasse, puis versez de l’eau chaude, il deviendra (eau alcaline), le boire tous les jours sera certainement bénéfique pour tout le monde.

Les citrons chauds peuvent à nouveau libérer un médicament anticancéreux.

Le jus de citron chaud a un effet sur les tumeurs cancéreuses et a montré un traitement pour tous les types de cancer.

Le traitement avec cet extrait détruira seulement les cellules malignes et n’affectera pas les cellules saines.

Deuxièmement: Les acides et l’acide mono-carboxylique dans le jus de citron peuvent réguler l’hypertension et protéger les artères étroites, ajuster la circulation sanguine et réduire la coagulation du sang.

Après avoir lu, dites à quelqu’un d’autre et transmettez-le à quelqu’un que vous aimez et prenez soin de votre santé personnelle.

Conseil:

Professeur Chen Horin souligne que quiconque a reçu cette lettre est au moins garanti de sauver la vie de quelqu’un … J’ai fait ma part, j’espère que vous m’aiderez à le répandre aussi.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Katangais : régionalistes ou tribalistes ?

[7/11, 21:02] Robert Mbelo: Flash Flash
Voici comment nos frères Katangais prédominent les FARDC , la PNC , l’ ANR , la DGM, les cours et tribunaux, ainsi que d’autres institutions :
I. FARDC
A l’ Est de la République, les Katangais et les Rwandaphones contrôlent tout les commandements et d’autres postes stratégiques:
a. Commandant secteur BENI : Général de Brigade Marcel MBANGU.
b. Commandant secteur UVIRA: Général de Brigade Philémon YAV.
c. Commandant Bataillon de la Ville d’ Uvira : Colonel Jean-Bovin KALENGA.
d. Commandant 33ème Région Bukavu Colonel NGOY SWENDWE et Commandant Régiments : Luvingi, Fizi, Bendera, Kalemie etc.
e. Commandant Région Katanga : Général de Brigade NGUZ HERODE SALUSEKE.
f. Commandant 2 ème Zone de Défense: Général Major Jean-Claude KIFWA alias TANGOTANGO.
g. Secteur Goma Bruno MANDEFU. Tout les commandements des Régiments du Katanga à ITURI.
A Kinshasa, nos frères Katangais contrôlent presque tout:
a. Commandant Garde Républicaine : Général de Brigade ILUNGA KAMPETE.
Tous les commandants Bataillons de la Garde Républicaine sont des Katangais.
c. Tous les commandants de Garde camps militaires sont Katangais :
– Camp Tshatshi
– Camp Kokolo.
– Camp Badiadingi
– Camp CETA.
d. Les deux chefs adjoints de la maison militaire du chef de l’État sont Katangais :
-Général de Brigade Jean-claude YAV.
-Colonel Don de Dieu KILUMBA.
e. Le Secrétaire Général du ministère de la défense : Général Major Damas KABULO.
f. Le directeur de cabinet et le directeur de cabinet adjoint du ministère de la défense sont tous katangais. Il s’agit du général de Brigade Placide ILUNGA KAPETA et Colonel Sam KASILA.
g. Le commandant de la base logistique centrale :Général de Brigade YAV INJILA.
h. Le commandant de corps logistique : Général Major KYABU KANIKI.
i. Commandant Force Terrestre : Général Major Dieudonné BANZE LUBUDI.
j. Commandant Force Aérienne : Général Major Enock NUMBI.
k. Premier Avocat Général ( auditorat militaire) : Général Major MUKUTU KIYANA.
l. Haute Cour militaire Général NYEMBO YA BUZILU.
m. Directeur de Budget et Finance au ministère des Finances : Colonel MUZALA.
n. Trésorier Général de l’armée : Colonel KISIKI Abdallah.
O. Commandant Unité de Réaction Rapide: Général de Brigade Simplice NGOY.
P. Commandant Police Militaire (PM) Ville de Kinshasa : Colonel KINDA.
r. Commandant de Bataillon Honneur et Sécurité : Colonel PANGA alias POZAR.
s. T2 1ère Zone de Défense : Colonel Jonh SANGWA.
t. T2 14ème Région Militaire: Colonel KYEMBE.
U. 98% de comptables et agents payeurs des FARDC sont des Katangais.
V. Commandant Kibomango : Colonel Klemm NAWEJ.
W. Corps de Santé : Général de Brigade KAKUDJI.
Il. PNC( Kinshasa et Kongo-Central).
a. Adjoint Commissaire Général PNC : Général Major Patience YAV.
b. Inspecteur Général de la PNC: Général Major Raus TCHALWE.
c. Unité de Protection des VIP et Installations (UPI ): Général de Brigade LUYOYO.
d. Inspecteur Provincial du Kongo-Central : Général de Brigade SENGELWA Seguin.
e. Direction des Finances et Budget ( DBF): Général de Général de Brigade Odette MUKAZ.
f. Adjoint en Charge de la Formation PNC : Général de Brigade Alaine NGOY.
h. Commandant Ville de Kinshasa : Général de Brigade Sylvano KASONGO.
lll.ANR Monsieur Kalev MUTONI.
IV. DGM.
a. Adjoint DG et véritable responsable de la DGM: Mr TSHIJIK.
V. Gouvernement:
a. Les Katangais ont toujours occupé le poste des Finances et celui des Mines. C’est le cas aujourd’hui de Mr Henri YAV MULANG et Mr KABWELULU.
b.Intérieur et sécurité : Henri MOVA SAKANI.
IV Présidence de la République :
a.Conseiller Spécial en matière de sécurité : Jean MBUYU LUYONGOLA.
b. Maison Civile : Théodore MUGALU.
C.Protocole d’État : Mr MAKONGA.
d. Intendance Générale :Mr TSHAMULESO.
e. Presse Présidentielle : Jacques MUKALENG MAKAL.
v. Cours et Tribunaux
1. Avocat Général de la République (PGR) : Mr Flory KABANGE NUMBU
2. Cour Constitutionnelle : Mr Benoît LWAMBA.
VI. Banque Centrale : Deogratias MUTOMBO MWANANGONGO.
Cette banque est toujours aux mains des Katangais depuis 1997, alors que sous Mobutu elle a été confiée aux non-originaires de l’Equateur à l’exception de Mr GAMBWI PIDA BANGI Jules
Cette liste n’est qu’une échantillon et les investigations sont en cours pour une prochaine publication. Tout ceci pour dénoncer cette manière de nomination ou plébiscite. C’est grâce à ces différentes positions occupées par nos frères Katangais dans les institutions qu’ils sont entrain d’utiliser pour nuire aux autres Congolais non Katangais. C’est le cas de plusieurs dossiers contre les opposants, les militants pro-démocraties, les activistes de droits de l’homme voir toutes les personnes qui ont un avis contraire de ce qu’ils pensent et font. En plus c’est ce clan qui est entrain d’entêter le Chef de l’État par des mauvais conseils. La RDC nous appartient tous et nous avons le même droit, devoir et un traitement égal, équitable. A suivre et faire large diffusion. Reçu Inbox


[7/11, 22:47] Paluku-Atoka Uwekomu: C’est dire que des ennemis du Congo sont dans notre camp en grand nombre.
Pour nous en prendre efficacement aux étrangers, nettoyons d’abord dans notre camp.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Ivugha, Talia et Butmbo

[7/11, 15:05] Michel Paluku HANDAVUKYA

La société des technique spécialisées (STS)Énergie Nord-Kivu a mis en service, depuis le mois d’avril dernier, la microcentrale hydroélectrique d’Ivugha à Butembo, en éclairant dans un premier temps le centre-ville de Butembo. Il était annoncé une production électrique supplémentaire de 1,6 mégawatt en attendant la deuxième phase qui pourra porter cette production à près de 4 mégawatts. Trois mois après, le gérant de la STS, Fénelon Kyangaluka affirme que les travaux d’Ivugha sont achevés et que la ville de Butembo est déjà électrifiée.

« Il y a de l’énergie pour raccorder tous ceux qui en font la demande. Butembo prend 15% seulement de la puissance disponible, aux heures de pointe », indique-t-il, tout en annonçant que la mise en place d’autres turbines pour augmenter la capacité de production électrique afin de desservir non seulement Butembo, mais aussi une partie de la ville de Beni d’ici fin 2019.

Fénelon Kyangaluka annonce aussi la construction d’une autre centrale, Taliya I, qui va produire 12 mégawatts pour répondre aux besoins croissants des populations de ces deux villes.

« Je considère que les besoins en électricité à Beni et Bitembo vont augmenter. C’est pourquoi on doit avoir une autre turbine », dit-il.

Fénelon Kyangaluka s’entretient avec Christian


[7/11, 16:27] Paluku-Atoka Uwekomu:

Chers frères,

Le projet est bon. Mais que vaut-il exactement ? 1/800 ème des besoins de la seule ville de Butembo en 2018 et 1/30.000 ème en 2080 !

En effet, ce qui est dit ci-haut tient d’une erreur grossière de calcul de mon confrère Fénelon. Il faut 12 kW/ménage, sans tenir compte des entreprises !
Butembo ayant 1 million d’habitatants, et pour 6 personne par ménage, la ville a besoin de 2.000 MW = 2 GW pour les ménages et de 14.000 MW pour les entreprises et industries ! En tout, il faut 16.000 MW, 16 GW pour Butembo !!!
Fénelon se trompe gravement ou alors qu’il traite les bubolais comme des sous hommes, ainsi que le font les colonialistes congolais que nous connaissons tous bien.
Mettez-moi en contact avec lui !
La preuve, mon ménage à une installation de 3x40Ax230V = 27,6 kW ! Attention : je n’ai pas d’atelier ni quoique ce soit d’autre…
En parlant de 12 kW par ménage, je tiens compte que les ménages prendront du temps pour s’équiper et consommer plus ! Je suis donc sur que les calculs de mon confrère doivent être vite révisés.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Incompétents ou incapables ?

RDC : La situation de plus en plus alarmante à Bijombo, au moins 90 civils tués

2018-07-05 11:18:49 admin

Les autorités avancent un bilan provisoire de 90 civils déjà tués suite aux affrontements communautaires à Bijombo, dans les hauts plateaux, en territoire d’Uvira (Sud-Kivu).

L’Administrateur du territoire d’Uvira, Alexis Rachidy Kasangala juge «alarmante» la situation à Bijombo.

«Ils sont à peu près 90 civils qui sont déjà morts. La situation de Bijombo est alarmante, Il y a des jeunes qui sont dans des groupes armés et qui essayent de déstabiliser. Il n’y a pas que les jeunes mais aussi plusieurs groupes qui sont en train de créer de désordre là-bas», a-t-il dit ce jeudi 5 juillet 2018 à ACTUALITE.CD.

L’Administrateur d’Uvira évoque aussi l’absence de l’État dans la région. «On veut d’abord éradiquer les groupes armés et après on pourrait installer l’autorité territoriale là-bas et nous avons aussi le chef de chefferie qui doit être représenté dans ce groupement mais on ne peut pas le faire aussi longtemps qu’on a pas encore éradiquer les groupes armés parce que ce sont eux qui déstabilisent le pouvoir là-bas», a ajouté Alexis Rachidy Kasangala.

Les violences communautaires ont éclaté en février 2017 à Bijombo. Précédemment, la société civile d’Uvira a avancé un bilan provisoire de 75 civils tués dans cette zone difficile d’accès.

«La détention illégale d’armes est à la base de tout ce que nous sommes en train de connaître aujourd’hui avec comme conséquences notamment les vols des vaches et l’incendie des maisons. Et comme il y a absence totale de l’État à cet endroit, ça devient pire», a affirmé Mazaliwa Kamanzi, président de la société civile d’Uvira qui parle d’une lutte pour la propriété des villages.

«Ces jeunes sont utilisés pour réclamer des groupements pendant que les autres se défendent contre l’occupation», a ajouté la société civile.

Ces violences ont causé les déplacements massifs des civils vers notamment le territoire de Mwenga. OCHA parle de 76 000 personnes déplacées et de 16 formations sanitaires des Hauts Plateaux de Bijombo, dont l’Hôpital général de référence de Katanga affectées, privant près de 95 000 personnes de soins de santé de qualité.

(@Infos Politiques Plus)

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Indésirables : Katumbi et Tsisekedi ?

Certains voudraient ne pas les aimer aujourd’hui. D’autres seront derrière eux pour avoir les miettes qui tombent de leur tables demain. Ceux qui accusent Katumbi et Tshisekedi de trahison, n’ont que la vigilance à nous proposer. Ils ne fournissent aucun plan plan de travail pour contrer ceux qu’ils accusent de haute trahison. Le malheur des infortunés :

  1. Avoir des épouses étrangères ou d’origines étrangères.
  2. Courrir derrière l’aide, jugée inutile, des occidentaux.

  3. Sans doute, avoir des passeports étrangers sur soi.


KATUMBI ET TSHISEKEDI = KABILA BIS: PARTISANS DE L’OCCUPATION DU CONGO
==========================Les voilà !!! Mariés aux femmes tutshis burundo-rwandaises, voici les 2 mbanda, KATUMBI et TSHISEKEDI qui ont infiltré l’UDPS et explosé la vraie opposition. Les 2 collabos très dangeureux qui sollicitent l’appui de certains mafieux, occidentaux notamment américains et de Paul KAGAME, pilleur des richesses de notre pays et responsable de plus de 10 millions des morts congolais, massacrés de manière barbare jusqu’à ce jour par les militaires tustshis rwandais. Les 2 ambitieux sans probité morale, sans capacité de protection des intérêts vitaux du Congo, promettent à nos ennemis leur fidèle collaboration pour continuer l’occupation destructive et humiliante incarnée par le mercenaire Joseph Kabila, président illégitime et illégal. Objectivement, aucun de ces 2 candidats à la présidence de la RDC, répond aux critères de patriotisme et de responsabilité pour diriger notre pays. L’appel est lancé à la mobilisation et à la vigilance du peuple congolais pour leur barrer la route démocratiquement.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Kabila est fort !

Introduction

Les USA, la Belgique, l’ONU, le Congo Brazaville, la France, le Rwanda et l’Angola : 8 entités en tout. Elles voudraient, selon les propos ci-dessous, sortir des canons, des bazookas, pour tuer une mouche : le seul Président de la République Démocratique du Congo (RDC). Quelle honte ? En effet, que ce soit la réalité du jour, le peuple congolais ne 000 plus qu’une seule conviction : la thèse de la conspiration internationale. Occident et Orient, blanc et jaune, veulent tous exterminer la gente congolaise à cause du scandale géologique que représenterait la RDC. Pour les congolais, du pouvoir comme de l’opposition, tout le monde pillent leurs richesses de force, lâchement, et tout le monde voudrait continuer cet esclavagisme et la colonisation de nos terre qui l’accompagne.

Et comme le Président Kabila est fort, sur terrain et à l’extérieur, il gagnera aux élections du 23 décembre 2018 les mains levées ! Le pire, comme nous le disions en 2016, est encore devant nous. Nous l’annonçons depuis 1994 : la solution simple, facile, élégante, digne et valorisante pour tous, au problème congolais, sera congolaise. Elle ne viendra d’aucun pays étranger, contrairement à ce que d’aucuns croient ou voudraient faire croire aux congolais, pour continuer à les dominer. Dans l’orgueil suicidaire, congolais et étrangers pro-Kabila ; et, congolais et étrangers anti-Kabila, nous ont pris pour des rêveurs, des politiciens de chambre. Pourtant, ils sont de plus en plus humiliés tous : pro-Kabila et anti-Kabila. Et non seulement cela : ils font mourir des innocents. Au Congo comme à l’étranger, des hommes et des femmes meurent à cause de ces irresponsables qui sont pouvoir ou dans l’opposition. Quant au sang des martyrs, des vrais, à pas celui de ceux qui meurent pour leur peur et couardise, Dieu l’écoute crier au secours. En son temps, notre Dieu vivant et vrai, qui résiste aux orgueilleux qui fait grâce aux humbles, pour l’amour des siens, nous surprendra par le courroux de sa jalousie.

Le gouvernement congolais a eu raison de dire, solennellement, être plus que prêt pour contrer les ennemis du Congo. Il a ajouté que le peuple soit aussi prêt pour en découdre avec ceux qui cherchent noise aux congolais. Certains ont pris ce discours au pied de la lettre. D’autres, en revanche, comme s’ils ne savaient pas que ce soient des « tokufa na biso kala » qui parlaient en parabole, on pris ce discours pour de la blague.

Les mois passent. Les universitaires congolais se réveillent : lentement, mais sûrement. Il devient difficile de tromper les congolais pour plus de 50 ans encore. Il faut se résoudre d’adapter sa stratégie en fonction pour ne pas avoir de triste surprise. Le faussé est creusé et peut encore être creusé plus pendant 20 à30 ans encore. Plus loin que cela, notre sentiment est que le réveil congolais sera avancé et la revanche congolais fera des deuils ! L’homme politique sage anticipe !


D’une relation WhatsApp.

Texte intégral, après quelque retouche de forme

Flash !!! Flash !!!

La Belgique anticipe l’annulation de la visite de Nikki Haley et autorise à son tour Brazzaville d’envahir militairement Kinshasa du côté Ouest, avec Joao Laurenço, le prophète.

L’heure de la diplomatie vient officiellement d’être brutalement d’être interrompue depuis hier samedi, au soir, lorsque Joseph Kabila a, officiellement, par voie du responsable de la communication de sa présidence illégitime de la République, annoncé à la délégation de l’ONU, précisément au cabinet du SG de l’ONU, Antonio Guterres, arrivé depuis mercredi 4 juillet ; et, à la délégation venue d’Addis-Abeba, de l’Union Africaine, que M. Joseph Kabila ne les recevra pas le mardi 10 juillet, contrairement à ce qui était initialement prévu. Et aussi, à cause de l’annulation de la rencontre déjà programmée entre lui et l’envoyé des USA, Mme Nikki Haley, prévue pour le 15 juillet.

Ces deux actes, si graves au regard des usages en relations internationales, marquent la fin d’une longue période de diplomatie pacifique entamée depuis 2013 à Addis Abeba pour amener Kabila à sortir dignement, par la grande porte, sans causer le chao dans toute la République.

Malheureusement lui et heureusement pour le peuple congolais, il ne vient qu’acceler la mise en application d’une option recente prise par toute la communauté internationale dont pourtant le SG de l’ONU était le seul à y s’opposer pour mettre fin à la crise RD Congolaise, à savoir l’option Militaire.

Les sévices de renseigmemt américains avaient déjà eu echo de la volonté de Joseph Kabila d’annuler ses deux rencontres avec le SG de l’ONU et l’Ambassadeur des USA à l’ONU Mme Nikki Haley, fort du professionnalisme diplomatique .
Mais, maintenant que c’est officiel, La CIA avait informé le secrétaire d’État Mike Pompeo pour une prise de position préventive face à cet acte qui était sur le point de se poser à Kinshasa en vue des finalisation de l’opération ISOLER ET DÉTRUIRE que Mike Pompeo a tracé pour la fin du régime Kabila.

Historiquement lié et fidèle à la récente reactualisation de leurs cooperation bilatérale sur la RDC, les USA ont directement informé et renvoyé la balle dans le camps de la Belgique pour anticiper l’évènement en continuant l’accompagnemet de l’option militaire prise depuis Bruxelles en incluant officiellement le troisième pays du côté ouest à savoir Brazzaville dont Sassou Ngesso étant aussi président de la CIRGL en avait déjà discuté avec Emmanuel Macron lors du sommet sur la crise Lybienne à l’Élysée soit 1 jour apres avoir reçu Paul Kagame et Joao Laurenço.

Raison pour laquelle nous avions annoncé l’emboîtement de l’option militaire conformément à la SADC du côté de Brazzaville dernièrement car tout est déjà préparé.

Fort de soutenir cet option par toute l’Union EUropéenne, un mouvement diplomatique a été fait dans l’axe Brazzaville -Belgique( État et Siège de l’UE) -Kinshasa.
L’ union européenne a envoyé et à la fois son envoyé spéciale Mr Koen Vervaeke et son le Directeur général pour l’Afrique du Service européen pour l’Action extérieure de l’Union européenne à Brazzaville rencontrer Sassou Ngesso et juste après venir transmettre un message à Kinshasa celui de mettre en garde Kinshasa contre toute tentative de décrédibiliser les élections ou carrément les reporter.
Message qui n’a pas du tout plu à kabila.

Dans l’entre temps, pendant ce mouvement, le ministre des affaires étrangères du congo brazza Mr Gakosso devait allé en Belgique au nom de sassou signer le protocole d’accord, le même que la Belgique a fait signé à l’Angola et au Rwanda sur la RDC à savoir la consulation bilatérale entre la Belgique et Le Congo Brazza sur la RDC.

Pour dire que l’UE approuve le choix et l’option Militaire que jouera Brazzaville.
Car en Belgique, Didier Reynders et Mr Gakosso ont discuté près de 5h du temps sur la RDC, l’avis et l’expérience de sassou sur la crise en RDC et le rôle que jouera Brazzaville en conformité avec l’Angola, le Rwanda et l’Ouganda dans le plan de Mike Pompeo et comment se feront les modalités du contours militaire du côté ouest.
Tout est dit, tout est fait.

L’Angola, le Rwanda, l’Ouganda et Congo Brazza constitueront un cercle triangulaire qui fermeront du nord de l’est à l’Ouest de la RDC pour incurser progressivement en RDC aussi longtemps que Kabila résistera.

Alors que la patronne de la MONUSCO, Leila Zerrougi, s’était rendue à Luanda pour une consultation sur la mission de la MONUSCO ; le Président angolais avait déjà pressenti l’échec de la venue du SG de l’ONU à Kinshasa, conseilla la patronne de la Monusco de recommander au SG de l’ONU de reporter sa venue à Kinshasa après l’option militaire contre kabila et ne pas l’envisager en sa présence. Car, lui, Kabila était un têtu qui est capable même de l’Humilier avec sa venue à Kinshasa.

C’est comme si les choses semblent lui donner raison. En effet, depuis samedi soir, alors que la délégation de l’ONU soit déjà logée dans les hotels officiels de la capitale, Kinshasa, Joseph Kabila a créé la surprise : et l’impensable à savoir l’annulation pure et simpe de cette rencontre a été annoncé.

Le choc est tellement grand car cette rencontre représentait la seule, l’unique dernière chance que la communauté internationale, à travers l’ONU, accordait à Kabila, qui partout essayait de calmer le jeu en exigeant la voie militaire.

Le SG de l’ONU vient d’être sali et mouillé avant même qu’il ne rentre en scène. Sa délégation à Kinshasa est dans une colère hors paire, qualifiant d’insulte l’acte de Kabila et promettant des conséquences facheuses.

Donnant raison au président Angolais, la délégation de l’ONU devra se rendre en Angola pour une séance de travail avec le Président Angolais.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Notre passé…

Notre passé d’anti-valeur peut en effet nous coller à la peau si nous ne faisons rien pour nous en débarrasser.

Prenons comme exemple la manie chez certains d’entre nous congolais de danser pour tout et pour rien. Mobutu utilisa les méthodes apprises de la Chine propager le virus partout.  En Ituri par exemple, les enfants ne savent même plus que danser devant ses parents étaient à l’époque une insulte et un déshonneur pour les parents plutôt qu’une gloire.

Aujourd’hui, dans le souci d’éviter un conflit générationnel, plusieurs parents ituriens ne veulent plus corriger les dérivent et réservent leurs déceptions aux rencontres les « vieux ».  Ce dernier vocable, lui-même béatement emprunter d’autres cultures irritent plus d’un parent dans l’Est de la République, mais hélas, personne ou presque ne veux apprendre à nos jeunes à se débarrasser de ces impolitesses, à ces incorrections de langage.  Pourtant, les conséquences de nos négligences sont là.  Non seulement nos enfants deviennent de plus en plus impolis, invivables et intolérables, mais bien plus ils perdent même de leurs prouesses à l’école.  Pratiquement tous sont désormais des tricheurs et ne s’en gênent pas.  Les rares professeurs sérieux ne savent plus à quel saint se vouer pour résoudre un mal profondément encrer dans la culture familiale des enfants.

La conversation suivante, construire autour d’une de ses chassons qui envoûtèrent les congolais nous rappelle cette dure réalité.  C’est bien dans les familles et à l’école que la correction de nos erreurs du passé doit commencer.


On ne peut pas aussi effacer notre passé.

Je pense que nous devons tirer seulement des leçons.
Je suivais un documentaire d’une chaîne chinoise.  Chaque année la Chine extirpe de la pauvreté plus de 13 millions de ses citoyens.
Elle a construit plus de 13 millions des kilomètres d’asphaltes ces 5 dernières années.

Quelles leçons en tirez-vous personnellement ? J’ai des relations présentes en Chine. Ça boume en effet dans le pays ;  cependant cette mutation se réalise dans une corruption innommable… 13 millions sur 7.000 millions, cela ne fait que 0,18% de la population, alors que le pays vend énormément, mon frère et que les enfants des riches viennent étudier ici en Europe !

En revanche, quelque soit la taille du pays, 13 millions de km d’asphalte, je crois que c’est de quoi les féliciter : vraiment !  C’est dans cet ordre d’idée que nous proposons aux congolais de construire au moins 23.429 km d’autoroute (une autoroute toutes les 200 km) pour commencer à parler développement économique. Dans Mahagi, nous venons de proposer la construction de deux autoroutes en croix : Nord-Sud et Ouest-Est.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire