Finalement, qui tue réellement à Djugu ?

Ituri

Plus de 50 morts enregistrés en Djugu à l’espace de deux semaines (députés provinciaux)

Les députés provinciaux élus du territoire de Djugu en ituri se disent profondément touchés par la détérioration de la situation sécuritaire dans leur circonscription électorale. Dans une déclaration faite ce mercredi 11 mars 2020 à Bunia,ces élus avancent un bilan de 51 morts depuis le 27 février dernier. Le bilan le plus lourd est celui enregistré le 28 février dans le secteur de banyali Kilo où 25 personnes ont été sauvagement abattues et plusieurs autres blessées et kidnappées. Tout en déplorant énergiquement ces actes de barbaries et de vandalisme, ils appellent les autorités compétentes à s’assumer. « Nous recommandons au gouvernement central de s’assumer dans sa fonction régalienne en protégeant sa population et ses biens, d’accorder l’importance à la situation sécuritaire de Djugu comme celle du nord Kivu, de doter les FARC en moyens logistiques et financiers conséquents pour faire face à ces ennemis ainsi que renforcer l’effectif des FARDC et PNC dans les zones d’opération », ont-ils proposés dans cette déclaration lue par Christophe LOPA KOLI, leur porte-parole, dans les propos recueillis par lavoixdelituri.net. Ces parlementaires demandent à la Monusco de jouer son vrai rôle dans cette situation sécuritaire. Quant au processus de dialogue intracommunautaire,ils exigent une évaluation sérieuse mais aussi l’implication de tous les leaders politico-administratifs et des notables dans ce processus de recherche de la paix. « À Djudjolo et sa codeco nous exigeons la cessation immédiate des exactions sur la population civile et de ne plus s’attaquer aux symboles de l’État, de déposer immédiatement les armes et les rendre aux FARDC et de libérer sans condition quelques entités sous leur contrôle », ont-ils ajouté. À noter que parmi les victimes de ces attaques attribuées à la milice CODECO figurent le curé de la paroisse catholique de Fataki blessé à la machette le 8 mars ainsi que le chef de la jeunesse de Maze Faustin Tsedha, tué la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mars 2020.

Placide Ucircan

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.