La saga MoneyGram…

Cette fois-ci c’est MoneyGram qui ne veut pas servir à Bruxelles (Royaume de Belgique) de l’argent de l’argent qu’il a reçu à Bunia (République Démocratique du Congo)…  Personne n’aurait cru que cela fût possible.  Et pour cause ?  Pourquoi l’Afrique ne s’attendra-t-il pas avec l’Europe dans les 50 ans à venir ?

Ce n’est plus le nom qui pose problème, comme cela l’était depuis près d’un mois.  Nous avons écarté toute possibilité pour lui d’utiliser cet argument fallacieux.  C’est le montant qui dépasse la limite autorisé de transfert…  Question, que veux faire MoneyGram de l’argent dû à un citoyen belge d’origine congolaise ?

Le mardi prochain, Dieu voulant, nous baisserons le montant du transfert et verrons quel nouveau prétexte MoneyGram, avec la complicité de ses partenaires bancaires, mettra sur la table.  Notre seul recours sera alors d’ester MoneyGram en justice ?

Nous l’avons toujours dit : peuple congolais, si vous voulez votre indépendance, prenez le contrôle de la gestion de vos ressources.  Sinon, nous, Occident, continuerons à vous traiter en esclaves.  Et avec vous, tous vos faux frères devenus occidentaux par naturalisation, dont vous vous êtes vite fait que de vous débarrasser pour continuer à les priver de leurs droits les plus élémentaires.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.