Archives quotidiennes :

Quand Kyove parle de Lamuka…

D’un contact WhatsApp.

🇨🇩 #RDC :

L’HONORABLE KYOVE, ELU DE LUBERO DONNE UNE MISE EN GARDE À FAYULU

Mise en garde à Martin Fayulu. Nous publions cette mise en garde dans un esprit de liberté d’opinion et d’expression. Nous savons que plusieurs citoyens soutiennent Fayulu, toutefois, ayant aussi la capacité d’accepter la critique, en cas contraire nous ressemblerons aux dictateurs de type Sassou Nguesso que nous combattons pourtant. Nous rappellons donc à Martin Fayulu que quand Etienne Tshisekedi réclamait sa victoire en 2011, Pierre Lumbi (Directeur de campagne de Fayulu) qui fut le JDO de Joseph Kabila, le mettait en résidence surveillée et faisait encercler sa maison par l’armée. Jacques Ndjoli (membre de Lamuka) était vice président de la Céni et le MLC entrait en concertation nationale avec Kabila. La Constitution de la RDC a été changée avec un mode de scrutin de 2 tours à 1 tour sous Adolphe Muzito, comme Premier Ministre, pour bloquer des alternances démocratiques. Martin Fayulu refusait lui même en 2011, l’appel d’Étienne Tshisekedi de ne pas siéger au parlement, afin de protester contre le Hold up de la Kabilie. Quant à Moïse Katumbi et sa bande, ils fêtaient les victoires de Kabila en 2006 et 2011. Aujourd’hui, tous ces personnages sulfureux prétendent être des champions de la démocratie en RDC ? Grotesque ! La coalition Lamuka ressemble plutôt à un conglomérat de mercenaires économiques, prêts à brûler la RDC pour satisfaire leurs intérêts et instincts tribaux. La dernière prestation d’Adolphe Muzito sur TV5 est d’une nullité extrême prônant l’apologie de la pauvreté de son propre pays, par la fuite des investisseurs. Disons le, les principaux barons de Lamuka ont participé au pouvoir de Joseph Kabila pendant plus de 10 ans, ils sont donc « co responsables » du bilan de Joseph Kabila que la majorité des RDCiens jugent calamiteux. Alors, qu’ils se taisent ! L’UDPS a passé 38 ans dans l’opposition, sans pactiser avec un quelconque pouvoir. Félix Tshisekedi est le fruit de cette légitimité historique, quels que soient les doutes sur cette élection, ceux qui le combattent n’ont pas été exemplaires en 2006 et 2011. Laissez le travailler et faire ses preuves. Jugeons le dans 5 ans, mais pas par des dérives haineuses et tribales.


Cette discussion sort des chemins battus. Mais elle révèle aussi les limites de l’humain : des distorsions, des faussetés même.

Le conseil fallacieux de la fin frise l’injure du peuple luberois en premier ! Qu’apporteront 5 ans d’essai avec un Tshisekedi dont les limites se confirment tous les jours qui passent ? Félicitons en revanche la liberté de notre honorable et souhaitons qu’il ne la perde pas avant les 5 années si le pouvoir de notre [son] Président devait aboutir.

Réfléchis : toi, iturien !

[1/5, 10:23] BKC :

Bonjour !

Ce matin, les ADF ont attaqué Tchabi. Ils ont pillé les boutiques, maisons des privés et le centre de santé local, avant d’être chassés par les FARDC venus en renfort de Boga. Maintenant la situation est sous contrôle de FARDC

[1/5, 11:49] GPAU :

Où ont-ils fuit ? Nous sommes au bord du lac, tout de même : réfléchissons.

Ce ne serait pas un scénario organisé pour nous distraire, nous peuple iturien ?
Renseigne-toi sur la direction prise par l’ennemi. Il n’est même pas certain que ce soit des ADF. Un rebelle ugandais, qu’a-t-il comme intérêt à se faire des ennemis au Congo où il se réfugie, où il trouve une base arrière gratuite, sans gestionnaire ?

Réfléchissons un peu plus ! Si du moins le mieux-être de l’iturien nous tient à coeur.

Tutsi Power : toujours ?

[1/5, 10:48]

Frappé d’incompatibilité conformément aux articles 108 de la constitution et 77 de la loi électorale, Alexis Thambwe Mwamba a cédé son fauteuil de ministre de la justice et garde des sceaux, ce mardi 30 avril à Me Azarias Ruberwa Manywa, qui en assumera désormais l’intérim.

[1/5, 10:56]

Les tutsi marque un point, encore… Que font les non-tutsi plaignards ? Tshisekedi est devenu tutsi aussi ou est-il moins intelligent qu’eux ?

Qui sera le prochain et où surgira-t-il ? Revenez à ce site pour le percevoir de loin. Kamerhe est accusé d’être un allié inconditionnel. Ruberwa est toujours dit être un dur de la cause tutsi. Ils sont curieusement et successivement bien entrer dans la sphère d’où tous les non-tutsi voulaient (en exagérant) les voir disparaitre. Comme ailleurs, voilà 1% qui malmène 99%. Pourquoi ? Comment ?

Le projet 2014 que tout le monde fuit, par peur des tutsi, est pourtant le cadre où nous traîtons, sans ambages, de ces questions faciles, mais rendu difficiles par nos hypocrisies suicidaires…